Bourse Toute l'actualité de la Finance

9 choses à savoir avant d’investir à la bourse (Brvm)

Vous avez des projets à long terme?   Vous cherchez un moyen  pour vous assurer une retraite paisible. Vous pensez aux études de vos enfants ou à l’achat d’une maison peut être. Pour vous, hors de question de prendre un crédit et l’épargne est la meilleure option. Épargner, c’est bien, mais avez-vous  déjà pensé à l’investissement en bourse ?  Bien que les placements puissent comporter des risques, ils vous rapporteront souvent plus que vos épargnes.

 

Investir en bourse est un moyen de placements rentables, mais vous ne savez pas par où commencer. Avant toutes décisions, voici un tour d’horizon des 9 choses à savoir avant d’investir en bourse, en particulier la Bourse Regionale des Valeurs Mobilières ( BRVM).

 

  • Définir son profil d’investisseur

Avant d’embarquer pour l’aventure boursière, il est important de se connaître et surtout déterminer le niveau de stress qu’on peut endurer. Le profil d’investisseur, sur lequel s’appuiera la stratégie d’investissement, utilise plusieurs données. Notamment l’âge, le revenu et la situation familiale  auxquels faudra ajouter un élément plus subjectif : le tempérament de l’investisseur. Or, estimer sa capacité à vivre avec le stress de la bourse n’est pas  évident. Il n’est pas rare, que des personnes s’imaginant  résistantes, paniquent au moindre soubresaut des marchés et liquident leurs portefeuilles. En toutes circonstances, vous devez garder votre sang-froid pour pouvoir prendre des décisions pertinentes.

 

  • Se Fixer des objectifs et élaborer une stratégie de placement

On n’investit pas uniquement pour l’argent mais surtout parce qu’on a un projet. Selon la nature de ces projets, l’on se fixe des objectifs à court ou à long terme. Ça peut aller de 1 an à 5 pour l’achat d’une maison ou les études des enfants à 20 ou 40 ans pour la planification de la retraite. Le choix des placements se fera donc en fonction de ces objectifs. Choisissez les projets pour lesquels vous souhaitez investir et définissez une stratégie de placement en conséquence.  La meilleure stratégie étant d’investir dans différents secteurs. Pour un début, il est conseillé d’investir sur 2 ou 3 valeurs. Ne mettez jamais plus de 5 à 10 % de la valeur totale de votre portefeuille d’actions sur un même titre, afin de pouvoir miser sur des titres à forts potentiels.

Vous pourrez bénéficier de l’aide de courtiers ou de conseillers bancaires pour un meilleur suivi de vos placements financiers. Cependant, gardez toujours un œil sur votre portefeuille d’actions C’est une règle importante lorsqu’on investit en bourse. Pourquoi ? Le marché évolue sans cesse. Une surveillance accrue est, par conséquent, indispensable pour limiter les risques.

 

  • Connaitre les règles de base

Formez-vous pour comprendre le fonctionnement de la bourse. Certaines personnes pensent que la bourse est un jeu de hasard, à la limite le Pmu où l’on peut empocher le gros lot en misant sur le bon cheval grâce aux conseils de quelques habitués. Même si cette « stratégie » peut à l’occasion se révéler payante, elle fait malheureusement  souvent perdre. Au contraire, la bourse est un jeu de stratégie, dont il faut connaître les règles, pour gagner de l’argent, mais surtout pour éviter d’en perdre. Apprenez à faire la différence entre une action et une obligation. Familiarisez-vous avec les termes tels fractionnement, ratio de liquidité ou une OPV (Offre Publique de Vente). Une entreprise médiatisée n’est pas forcement en bonne santé financière, sachez le.  Apprenez à déchiffrer les analyses périodiques que vous recevez et important quand vendre et acheter.  Vous pouvez vous former en ligne avec la Brvm ou des clubs d’investissements ou sur facebook via des groupes comme « investir en bourse ».

Vous devez en savoir assez pour poser les bonnes questions à votre conseiller financier.  C’est votre argent qui est en jeu. Déléguer les yeux fermés, ça peut coûter cher !

 

  • Prendre contact avec un intermédiaire habilité (SGI, SGO, SGP, SG OPCVM, etc.)

Le choix d’un intermédiaire habilité se fait en fonction de plusieurs facteurs : la gamme des services financiers proposés, la proximité avec votre chargé de compte ou votre gérant de portefeuille, l’importance des informations fournies telles que les analyses périodiques (quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles et semestrielles), les publications régulières sur les sociétés cotées, l’accès au portefeuille et les frais de tenue de compte ou de gestion.

La fonction d’intermédiaire financier habilité est règlementée sur le marché boursier régional de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine. Il s’agit de SGI, SGO, SGP, SG OPCVM.

Très important, seules les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) sont habilitées à faire de la négociation sur les valeurs mobilières cotées à la BRVM. Toutes les cessions sur titres cotés à la BRVM sont effectuées par l’entremise d’une SGI, sauf cas de dérogation accordée par la BRVM.  Vous trouverez la liste des SGI sur le site de la BRVM

 

  • Ouvrir un compte titres

L’ouverture de compte s’effectue auprès d’intermédiaires habilités. Cette ouverture de compte est matérialisée par la signature d’une convention et d’un formulaire d’ouverture de compte.

Vous devez prendre connaissance des conditions tarifaires appliquées. Chaque intermédiaire est libre de fixer ses tarifs mais les tarifs pratiqués sont homologués par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), Autorité de tutelle du marché.

A chaque opération, l’intermédiaire en bourse envoie un « avis d’opéré », un document prouvant la bonne exécution de l’ordre. Celui-ci, indique le nombre de titres achetés ou vendus, le cours auquel l’ordre a été exécuté, les frais de courtage revenant à l’intermédiaire en Bourse, les commissions sur les transactions boursières revenant à la BRVM et au Dépositaire Central / Banque de Règlement (DC/BR), les taxes et le montant net de la transaction.

La BRVM opère sur un marché au comptant : l’acheteur devra disposer des espèces avant de procéder à une vente et le vendeur devra disposer des titres avant de procéder à la vente.

Un relevé trimestriel indiquant une valorisation du portefeuille, le solde des espèces disponible et un état des mouvements financiers – titres et espèces – du compte est fourni à l’investisseur.

En fin d’année, l’intermédiaire en Bourse fournit à la demande de l’investisseur pour ses besoins de déclaration fiscale un état des dividendes encaissés et des plus-values de cession réalisées.

 

  • Investissez en bourse l’argent dont vous n’avez pas besoin au quotidien

Investir en bourse n’est pas sans risque. Il y a toujours un danger de perdre les fonds placés, même si le but premier est de générer des actifs.  Aussi, investissez uniquement l’argent que vous êtes prêts à perdre. N’utilisez donc  que des sommes qui ne vous sont pas « indispensables » ou simplement une épargne que vous destinez à cette seule fin, pour investir en toute quiétude. C’est une règle d’or qu’appliquent tous les experts de la finance.

 

  • Diversifiez votre portefeuille sans vous disperser

Au moment de  bâtir votre portefeuille, vous devez considérer toutes les catégories d’actifs. Notamment, les actions et les obligations, mais aussi les liquidités, pour saisir de futures occasions, et les placements alternatifs, comme les métaux précieux. Il est important d’avoir un portefeuille très diversifié au niveau du secteur d’activité, du type de produits (devises, or, matières premières…), de leur géographie. Selon les analystes la répartition entre les catégories d’actifs apporte plus de rendement au portefeuille que la sélection des titres, qui ajoute du risque et souvent peu de valeur.

 

  • Suivre l’actualité du marché

Lorsque vous décidez d’investir en bourse, dites vous que vous devrez lire,  vous informer, analyser et  réfléchir. Il est essentiel pour vous de suivre l’actualité des marchés financiers pour vous faire votre opinion propre. Et je le répète, une entreprise médiatisée n’est pas forcement en bonne santé financière. Il vous faudra suivre l’actualité de la BRVM et des différentes entreprises qui sont cotées. Vous trouverez en ligne les résultats financiers des entreprises cotées. Consultez  régulièrement le bulletin officiel de la cote (Boc) sur le site de la BRVM ainsi que les analyses périodiques (quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles et semestrielles), les publications régulières sur les sociétés cotées. N’oubliez pas  la presse économique, ainsi vous pourrez dénicher des titres moins connus mais très intéressants.

 

  • N’investissez pas au-delà de vos moyens

Il vous faudra une bonne dose de discipline pour résister aux titres prometteurs, mais trop risqués. Résistez également aux conseils pas toujours avisés de certains amis qui afficheront fièrement leurs  gains.  Vous serez souvent tenté d’investir toutes vos économies dans l’espoir de tripler ou de quadrupler vos gains. Le risque de tout perdre sera aussi grand, car il y’a de grands dangers à faire de la spéculation. N’investissez jamais au delà de vos moyens ou des objectifs que vous vous êtes fixé. Au risque d’annuler tout vos efforts en y engouffrant l’épargne déjà acquise ainsi que la totalité de vos finances.

 

Un dernier conseil, tenez un journal de bord détaillé de toutes vos transactions, bonnes comme mauvaises. Il vous aidera à analyser vos décisions, à les corriger au besoin et les affiner pour les prochaines fois.

 

Viviane YOBOUE

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *