Banque Inclusion financière Mobile Banking Monnaie Toute l'actualité de la Finance

A Abidjan GIM-UEMOA célèbre 15 ans « au service de la monétique interbancaire régionale »

Le Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné a présidé ce vendredi 1er décembre 2017 à Abidjan (Côte d’Ivoire), les festivités marquant les 15 ans d’existence du Groupement Interbancaire Monétique de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (GIM UEMOA).

 

Le Gouverneur de la BCEAO a qualifié de « satisfaisant » ce premier bilan du GIM UEMOA. Selon Tiémoko Meyliet Koné les plus de « 500 milliards de F CFA de transaction et de 40 millions de cartes émises témoignent, de l’engagement des institutions bancaires en faveur des moyens de paiement par carte. ». Aussi, a-t-il salué ces « 15 ans d’efforts continus du GIM UEMOA, au terme desquels la monétique interbancaire est devenue une réalité dans l’espace UEMOA ».

 

Tiémoko Koné a également réaffirmé l’engagement de la BCEAO à continuer d’assurer ses rôles de régulateur, de surveillant et surtout de catalyseur. « Notre objectif, assurer l’accès aux services financiers du plus grand nombre », a-t-il affirmé.

Pour M. Koné, les nouveaux services doivent être en phase avec les attentes des populations de l’UEMOA. En particulier les jeunes, les femmes, les populations rurales et les administrations publiques financières.

 

Des défis à relever

De même, le Gouverneur de la BCEAO estime que « L’avenir du GIM UEMOA dépendra de sa capacité à accompagner d’une manière efficiente ses membres. Ainsi que les nouveaux acteurs de l’écosystème des services financiers ».

Toutefois, en dépit de l’important travail abattu par le GIM UEMOA, Tiemoko Koné estime qu’il reste des défis à relever.

 

Notamment le renforcement de la sécurisation des transactions, l’amélioration continue de la qualité et de la disponibilité du service, l’Offre d’une carte de service répondant aux besoins des populations et la mutualisation des moyens dans les domaines non concurrentiels.

Ainsi que la mise en place de l’inter-opérabilité dans l’ensemble des moyens et plateformes de paiement électronique.  De même que la réduction du coût et l’amélioration de l’accessibilité des services financés par les populations à faibles revenus.

 

Pour Blaise Ahouantchede, Directeur Général du GIM UEMOA, son institution incarne la réalité concrète d’une œuvre commune qu’est la Monétique Interbancaire Régionale.

« En 15 ans d’activité, le système interbancaire de paiement électronique (…) a pleinement atteint son objectif premier de fournir un instrument d’échanges fiables et sécurisés de flux monétiques pour les acteurs et les populations de la zone », s’est-il félicité.

 

Guy Koizan, le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire (APBEF-CI) a, pour sa part, salué le soutien du GIM-UEMOA à l’activité bancaire dans l’espace régional. Guy Koizan a par ailleurs exprimé le souhait de l’APBEF-CI de voir le siège du GIM UEMOA s’installer en Côte d’Ivoire comme le prévoit les textes de l’Institution.

 

Lancée en septembre 2002 à Abidjan, le réseau compte aujourd’hui 125 banques et institutions financières des 8 pays de l’Uemoa contre 48 banques en 2003.  Plus de 5 millions de cartes GIM-UEMOA sont utilisées dans les transactions monétiques à travers 9 000 points de service dans l’union.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *