Digital Evènement Fintech Interview de la Semaine

Alex SEA, CEO du Africa Fintech Forum 2017 « L’Afrique c’est plus de 50% des offres de mobile banking commercialisées dans le monde »

Du 18 au 19 Décembre 2017, se tiendra à Abidjan (Côte d’Ivoire) la première édition du Africa Fintech Forum autour du thème « Fintech, les raisons d’investir en Afrique ». C’est le premier forum en Afrique de l’ouest dédié à la finance digitale, l’insurtech, la regtech, la blockchain, au mobile money et mobile banking. En prélude à cet événement, Alex SEA,  CEO du Africa Fintech Forum 2017, nous parle de la finance digitale et de ces opportunités pour l’Afrique.

 

 

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots l’Africa Fintech Forum ?

 

Alex SEA : L’Africa Fintech Forum est le premier forum en Afrique de l’ouest dédié à la finance digitale, l’insurtech, la regtech, la blockchain, au mobile money et mobile banking.

C’est un creuset de reflexion et d’action pour l’industrie, c’est une vitrine des nouvelles tendances, des services et des produits ; et enfin c’est une plateforme d’affaires et de partage pour les acteurs du secteur.

 

Pourquoi un forum sur la finance digitale ? Quelle en est l’opportunité ?

 

A.S : L’Africa Fintech Forum est une réponse au vaste champ d’opportunités qu’offre la finance digitale et à son fort impact sur la vie des populations. Le continent africain semble avoir entièrement adopté les services et produits du mobile money de sorte que l’Afrique subsaharienne à elle seule est aujourd’hui le premier marché des services financiers sur mobile. Par ailleurs, c’est tout le secteur financier et bancaire qui est révolutionné. Cela  a favorisé l’inclusion financière de dizaines de millions d’africains. En Afrique, La fintech, c’est plus de 50% des 270 offres de mobile banking commercialisées dans le monde, 134 millions de comptes actifs répertoriés en 2017 dont plus de 84 millions en Afrique subsaharienne.

M-Pesa au Kenya  le 1er service financier sur téléphone portable est une veritable success story. C’est le Mobile financial service ayant le mieux réussi dans les pays en développement.

Prenons le cas spécifique de la Côte d’Ivoire. En Côte d’Ivoire, la finance digitale est devenue un levier de l’inclusion financière. A l’heure actuelle, c’est près de 42 827 points de mobile money installés sur tout le territoire et plus de 12 845 970 comptes mobile money. C’est près de 13 milliards de fcfa de transactions par jour. En milieu rural, le niveau d’adoption du mobile money est de 26%. Il est hausse par rapport à celui des zones urbaines 22%. C’est donc là un secteur en pleine croissance qui offre de nombreuses opportunités.

 

” L’Afrique subsaharienne à elle seule est aujourd’hui le premier marché des services financiers sur mobile. “

 

En réalité, qu’est-ce que la fintech ? Quel est son contenu ?

 

A.S : La fintech est la contraction de finance digitale. En fait, c’est de la finance avec des moyens de technologie. Il s’agit simplement de services ou de produits financiers tels que des paiements, des achats, des financements, des comptes bancaires utilisés avec les moyens qu’offrent les nouvelles technologies.

 

Quel est la particularité de l’Africa Fintech Forum par rapport aux évènements sur la finance déjà organisés en Côte d’Ivoire ?

 

A.S : L’Africa Fintech Forum se distingue des autres évènements organisés en Côte d’Ivoire d’abord par la spécificité de la thématique qu’elle aborde. Parler de  finance technologique est une première en Côte d’Ivoire. Africa Fintech Forum est le premier évènement d’une telle envergure dédiée exclusivement à la thématique. Ensuite, les thèmes abordés lors des différents panels, ainsi que les speakers constitués des plus fins spécialistes du domaine à travers le monde, place le contenu des échanges à très haut niveau.

Aussi nous faisons une part belle à l’entreprenariat car nous croyons en la jeunesse africaine. Pour elle nous avons des projets de formation et d’accompagnement.

Nous accordons aux acteurs économiques la possibilité de saisir des opportunités en dégageant sur le forum tout un après midi pour les B2B.

Enfin, c’est le dispositif d’accueil et l’organisation du forum lui-même qui est exceptionnel. Pour mieux préparer le forum par exemple, un roadshow dénommé Africa Fintech Tour 2017 a été organisé au Benin, au Togo au Sénégal et en Côte d’Ivoire pour mobiliser les acteurs du secteur en Afrique.

 

“C’est plus de 3 000 participants attendus, plus de 50 CEO et près de 120 fintechs venues d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie. “

 

Quel est le public cible de ce forum et combien de participants attendez-vous à ce forum ? 

A.S : Nous attendons les acteurs internationaux, régionaux, et nationaux de tout l’écosystème africain de la fintech, l’insurtech, les influenceurs, les leaders, les professionnels et les experts. C’est environ plus de 3 000 participants que nous nous sommes préparés à recevoir, plus de 50 CEO et près de 120 fintechs venues d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie.

 

Quelles sont les activités de l’Africa Fintech Forum ?

 

A.S : L’Africa Fintech Forum, ce sera Fintech Talks (des panels de haut niveau avec des experts internationaux, des keynotes avec des leaders du domaine) , fintech expo (des stands d’expositions pour présenter ses produits et services) , des concours pitchs (un concours de créativité pour les startups), fintech B to B (pour etablir des ponts de collaboration et saisir des opportunités) , fintech Hackaton (programme intensif de formation et d’accompagnement des entrepreneurs) , Fintech Dating (un programme B2B fait pour les startups), ainsi que des Awards pour distinguer les meilleurs acteurs les meilleures initiatives)

 

Pour plus d’informations Africa Fintech Forum 2017

 

Avec  le cercom AFF 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *