Attijariwafa Bank primée ”banque africaine de l’année”aux Africa CEO FORUM AWARDS 2017

0
68

La cinquième édition du Africa CEO Forum, qui s’est tenue à Genève du 20 au 21 mars, organisée par le Groupe Jeune Afrique, en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), et Rainbow Unlimited, a été lancée sous le thème réinventer le ‘business model’ africain.

Le Président et fondateur du forum, Amir Ben Yahmed, durant son discours d’ouverture,  a mis en avant l’évolution du forum qui depuis son modeste début en 2012 « s’est amélioré jusqu’à devenir le plus important rendez-vous annuel du secteur privé africain ». Sur le thème du Forum, il a expliqué l’urgence de repenser le ‘business model’ africain car la croissance moyenne sur le continent ne cesse de tomber : « Plus inquiétant encore, les deux premières économies du continent, le Nigeria et l’Afrique du Sud, […] sont notoirement sinistrées ».

Il a aussi annoncé le lancement du Baromètre des CEOs africains, une étude s’appuyant sur une enquête réalisée auprès de plus de 1,000 dirigeants d’entreprise actifs sur le continent pour mesurer les attentes et perspectives des dirigeants d’entreprises actifs sur le continent. Publié à l’occasion du Africa CEO Forum, Mr. Ben Yahmed a annoncé que l’étude sera renouvelée chaque année.

M. Ben Yahmed a ensuite fait part de certaines conclusions du Baromètre, la première étant que 61% des CEO africains estiment que leurs activités économiques ont été impactées par le ralentissement de la croissance économique au cours des derniers mois.

Les deux principales revendications auprès des gouvernements sont plus que jamais l’amélioration du climat des affaires (83%) et la lutte contre la fraude et la corruption (65%), qui arrivent nettement devant les infrastructures (51%).

Le baromètre a également identifié trois groupes de pays émergent:
1. Ceux qui n’ont pas été affectés par le ralentissement économique et qui sont optimistes (Sénégal, Maroc)
2. Ceux qui ont été affectés mais qui restent optimistes (Nigeria, Cameroun)
3. Ceux qui ont été affectés et qui sont pessimistes (Côte d’Ivoire, Kenya, RDC).

Ce forum fut l’occasion de primer certaines entreprises et chefs d’entreprises africains.

Ainsi, le titre de l’African Bank Of The Year (banque africaine de l’année) vient d’être décernée au leader bancaire marocain, Attijariwafa Bank. Le trophée a été remis au PDG de la banque, Mohamed El Kettani en marge du diner de gala de l’Africa CEO Forum 2017, tenu lundi 20 mars à Genève.

Outre cette distinction d’Attijariwafa Bank, d’autres entreprises africaines ont été récompensées. Il s’agit du Groupe MeTL (Mohammed Enterprise Tanzania Limited). Mohamed Dewji, directeur général du Groupe MeTL (Mohammed Enterprise Tanzania Limited) remporte le prestigieux prix CEO OF THE YEAR et Anta Babacar Ngom Bathily de l’entreprise Sedima est élue YOUNG CEO OF THE YEAR.

Mohamed Dewji, dirigeant du plus grand conglomérat de la Tanzanie, a remporté l’un des plus grands trophées du secteur privé africain. Dans son discours de remerciement, M. Dewji a dit qu’il éprouvait « un sentiment d’humilité et de fierté pour cette reconnaissance fantastique », tout en remerciant les organisateurs et les membres du jury ainsi que son président John Magafuli pour sa lutte acharnée contre la corruption.

Anta Babacar Ngom Bathily a été élu YOUNG CEO OF THE YEAR pour ses remarquables qualités de leader en tant que Directrice Générale de Sedima, leader du secteur avicole du Sénégal. Le prix qui a été décerné pour la deuxième fois cette année, récompense un jeune chef d’entreprise africain de moins de 45 ans. Madame Ngom Bathily a dédié son prix « à toutes les femmes et jeunes femmes » ainsi qu’à son père qui était présent à la cérémonie.

L’entreprise Elsewedy Electric basée en Egypte a été élue AFRICAN COMPANY OF THE YEAR. Le trophée a été remis à un représentant du PDG Ahmed Elsewedy qui a affirmé l’obligation de l’entreprise africaine « de prendre part au développement et d’apporter les bonnes formes de technologie afin de résoudre les problèmes du continent ». Cette année, le trophée récompense l’entreprise africaine ayant réalisé l’expansion la plus remarquable sur le continent en 2016.

Enfin, l’assureur allemand Allianz et l’entreprise portugaise Mota-Engil se sont vus décerner conjointement le prix International Corporation Of The Year.

Plus de 1,100 participants de 43 pays, dont 40 ministres et 2 chefs d’Etats ont pris part au CEO Forum cette année.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici