Augmentation de la Taxe Intérieure de Consommation (TIC) et de la TVA sur les boissons sucrées

À boisson trop sucrée, boisson plus taxée : les Taxes Intérieures de Consommation (TIC) sur les boissons sucrées devrait bientôt augmenter de 50%. Cet amendement a été voté lors de la première partie du projet de loi de finances (PLF 2019) . Cette hausse viserait les produits dont la concentration en sucre est supérieure à 5 grammes par 100 millilitres

0
115

A cela,  s’ajoute une  taxe sur la valeur ajoutée( TVA) de 7% qui sera en outre appliquée aux boissons sucrées. L’objectif  de ce dispositif est de changer le comportement du consommateur et de l’industriel. Surtout face à la montée de l’obésité et des risques de maladies qu’elle entraîne.

Par ailleurs, certains pays comme la France, le Canada  ont  déja implanté  une taxe sur  l’ensemble des boissons contenant une quantité – même minime – de sucres. Ce qui emmena des sociétés comme PEPSI a réduire le sucre dans ses boissons.

Cet amendement serait ‘il une réponse à l’appel lancé par l’OMS, qui demandait aux gouvernements de taxer les boissons sucrées ?

En effet, Dans un nouveau rapport, l’agence onusienne estime qu’il existe «des preuves croissantes» que l’imposition de taxes sur les boissons sucrées «résulterait en une réduction proportionnelle de la consommation».

Pour rappel, selon l’OMS un adulte sur trois est en surpoids. À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980. En 2014, plus de 1,9 milliard d’adultes – personnes de 18 ans et plus – étaient en surpoids, dont plus de 600 millions étaient obèses.En 2015, 42 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids ou obèses. Dans le même temps, le nombre d’adultes souffrant de diabète a explosé dans le monde en 35 ans, passant de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014.

Meliane Nomel

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici