La Banque mondiale alloue 150 millions de dollars au Maroc

0
79

La Banque mondiale va attribuer 100 millions de dollars au Maroc pour la mise en place de deux registres : un registre national de la population qui confèrera à chaque individu un numéro d’identification unique grâce auquel les procédures de vérification de l’identité seront facilitées, et un registre social qui rassemblera des informations sur la situation socio-économique des individus et des ménages afin de repérer ceux qui sont les plus défavorisés et qui remplissent les conditions pour recevoir des prestations sociales. Et  50 millions de dollars destinée à améliorer les possibilités de financement pour les start-up et PME innovantes. Il vise à pallier les insuffisances du marché en ce qui concerne l’offre de financements par capitaux propres pour les PME jeunes et innovantes. Des études montrent en effet que ce sont les start-up qui, dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, contribuent le plus à la création nette d’emplois. Le projet soutiendra un programme de financement qui investira, aux côtés d’investisseurs privés, dans des start-up et PME innovantes et en direction d’une sélection d’investissements prometteurs. En fournissant des ressources aux prestataires de services de l’écosystème entrepreneurial pour le développement de programmes de mentorat et de préparation à l’investissement, il remédiera aussi aux lacunes qui existent dans le soutien et l’offre de savoir-faire en matière d’investissement dont la plupart des entrepreneurs ont besoin pour lancer des start-up viables. Le projet contribuera globalement à l’expansion d’un secteur privé innovant au Maroc en créant un marché du capital-risque.

« Ces deux opérations viennent soutenir les efforts menés par les autorités pour réduire l’exclusion sociale et promouvoir la croissance du secteur privé, déclare Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb.Mieux cibler les programmes sociaux, renforcer les services sociaux et faciliter l’accès des entrepreneurs aux opportunités : c’est la voie qui mènera à une croissance inclusive, au profit de tous les Marocains. »

 

 

 

Source: Banque Mondiale

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici