Banque Dossiers Toute l'actualité de la Finance

Banque : Trois conseils pour obtenir un credit

En prélude à la  rentrée scolaire 2017-2018, la saison des prêts /crédits scolaires est ouverte. Certes les offres des banques fleurissent mais elles ne s’obtiennent pas sur un claquement de doigts. Mieux vaut mettre toutes les chances de son côté, pour repartir avec votre prêt .

 

De façon générale, les motifs de refus qui reviennent souvent sont : l’endettement trop élevé, des  revenus insuffisants, une situation professionnelle instable.  Votre historique bancaire marqué par des incidents et la multiplication des crédits  peuvent également vous desservir. Qu’on se le dise, une banque n’est pas obligée de vous octroyer un crédit. Au vu de ce qui précède, nous avons relevé trois points importants à soigner avant le dépôt de  votre demande.

 

Conseil 1 : Stabilité financière

Les banques n’hésiteront  pas à vérifier votre stabilité financière, pour s’assurer  que vous serez à même  de régler vos  mensualités.  A cet effet, pour toute demande de crédit, il vous  sera demandé de produire  vos trois derniers bulletins de paie ou justificatifs de revenus ou d’allocations  ainsi que la domiciliation du salaire.

Comme le dit l’adage, on ne prête qu’aux riches .Ce n’est pas un secret, plus vos revenus sont élevés, plus vous aurez de chance d’obtenir un prêt.. A partir de votre situation familiale et professionnelle, de vos revenus,  votre patrimoine et votre niveau d’endettement entre autres, votre gestionnaire  peut évaluer votre capacité à faire face à des remboursements futurs. Il pourra également calculer votre niveau d’endettement possible.  Les banques  accordent une  attention  particulière à votre capacité de remboursement  et à votre capacité d’endettement.  Ces deux éléments, sont donc  des clés qui vous donneront accès au crédit. Alors augmenter vos  chances en formulant des demandes qui  tiennent compte de ces paramètres.

 

Conseil 2 : Ne pas avoir de crédit en cours

L’on vérifiera que vous n’avez pas d’autres crédits en cours. Si ces derniers sont conséquents, il est possible que leur existence bloque votre nouvelle demande.  Il est évident que ces différentes échéances seront prises en compte dans l’évaluation de votre  capacité d’endettement.  Cependant si vous avez des revenus confortables et des garanties solides, votre conseiller peut reconsidérer les choses et  même appuyer votre demande.

Très important, les banques tiennent compte de l’historique des prêts du client. Ainsi pour chaque  nouvelle demande de crédit, elles consultent, dans leurs fichiers internes, le dossier du demandeur. Elles  consultent aussi le fichier national  des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Mais aussi le fichier central des chèques impayés auprès de la banque centrale afin de vérifier que celui-ci n’est pas signalé mauvais payeur. Lorsque votre passé financier, démontre que vous êtes un bon payeur, l’établissement financier  est plus disposé à vous accorder une suite favorable.

 

Conseil 3 : Une situation professionnelle stable

Votre banque vous demandera de fournir une attestation de travail ou tout autre justificatif de votre statut professionnel. En général, une personne en CDI  a plus de chance de se voir accorder le prêt. Si vous êtes en CDD ou sans emploi, vos chances sont faibles.  En effet, si vous êtes en CDD de six mois, vous êtes d’office disqualifié, la banque n’ayant aucune visibilité sur votre avenir. Pour les personnes exerçant dans les  professions libérales, la réponse dépendra de la régularité de vos revenus. Enfin, assurez-vous que votre situation professionnelle ne va pas évoluer de manière défavorable dans les mois à venir. Tant que cela dépend de vous bien sûr.

 

Bref, avant de demander un prêt, il est essentiel d’évaluer clairement vos  ressources  et de déterminer définir votre capacité de remboursement. Si vous remplissez toutes ces conditions citées plus haut, alors vous n’avez plus qu’à taper à la porte de votre banque.

Pour les autres, rendez vous dans votre agence. Chaque banque ayant ses critères de sélection et la qualité de vos relations avec votre gestionnaire pouvant jouer en votre faveur, pourquoi pas ?

 

Viviane YOBOUE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *