BRVM : Un code de bonne gouvernance des sociétés cotées en élaboration

0
98
A l’initiative de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et de la Société financière internationale (SFI) , un atelier sur le code de bonne gouvernance des sociétés cotées s’est tenu à Abidjan (Côte d’Ivoire) ce jeudi 21 septembre 2017.

 

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du Programme de Gouvernance d’Entreprise d’IFC Afrique de l’Ouest et Maghreb. L’objectif est d’aider à impulser l’investissement et les financements par le renforcement des pratiques de Gouvernance des entreprises, notamment les entreprises cotées.

Cette session a réuni des actionnaires, des sociétés cotées et des sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) ainsi que les experts de la SFI. Ils ont discuté d’un certain nombre de points notamment la philosophie du code, les objectifs visés et le “mode de gouvernance” du projet.

 

Moez Miaoui, Chargé des Programmes  Senior de Gouvernance Afrique de l’Ouest et Maghreb, a  insisté sur la nécessité de la mise en œuvre dudit code. Toute chose qui aura, selon lui, pour avantages « d’améliorer la transparence des entreprises cotées et créer un climat de confiance entre les parties prenantes qui interviennent dans la vie de l’entreprise. ».
« Il est important d’aider les sociétés cotées à renforcer leurs pratiques de gouvernance parce qu’elles agissent comme modèle d’entrainement (…). Dès lors qu’elles améliorent leurs pratiques, leur gouvernance, les autre vont suivre aussi » a signifié Moez Miaoui.

Un code pour plus de transparence et responsabilité sociétale

 

Pour le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé, la bourse a pour rôle de promouvoir la bonne gouvernance des sociétés cotées  afin que ces sociétés  puissent inspirer confiance aux investisseurs. Or, a-t-il indiqué, la gouvernance inclut aujourd’hui, les questions de responsabilité sociétale et impacte sur l’environnement. D’où la nécessité de mettre en place un code.

« Ce code  va faire un certain nombre de recommandations en terme d’adoption de principes et de règles par ces sociétés. De manière à pouvoir les amener à plus de transparence, à plus de responsabilité sociétale et à plus préserver les intérêts de ceux qui leur confient leur épargne », a expliqué M. Amenounvé.

 

« C’est pour cela que nous nous associons à la SFI qui a bien voulu prendre l’initiative de nous accompagner dans l’élaboration de ce code. Il sera pour nous, un instrument extrêmement important pour l’amélioration de la gouvernance au sein de notre union mais aussi pour le développement de la BRVM », a souligné Edoh Amenouvé.

La SFI et la BRVM ont convenu de la signature prochaine d’une convention qui définira le cadre de travail. Ensuite place sera donnée aux travaux qui devront aboutir à l’élaboration du code de bonne gouvernance d’ici fin 2018, avant son adoption et sa mise en œuvre dès janvier 2019, a fait savoir le Directeur général de la BRVM.

 

Pour rappel, la capitalisation boursière des entreprises cotées dans la zone UEMOA représente autour de 20% du PNB.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici