Côte d’Ivoire : Adoption de loi pour la création dans l’UEMOA de systèmes financiers décentralisés(SDF) « exclusivement » dédiés à la finance islamique

Ce vendredi 19 juillet 2019 à l’hémicycle d’Abidjan, a été voté à l’unanimité la création de systèmes financiers décentralisés(SDF) « exclusivement » dédiés à la finance islamique dans la zone de L’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné et les députés membres de la Commission des Affaires Economiques et Financières (CAEF), ont adopté ce projet de loi. Lequel projet modifie l’ordonnance N°2011-367 du 03 novembre 2011 portant réglementation des systèmes financiers décentralisés.

0
175

« Cet amendement porte exclusivement sur l’article 6 de ladite ordonnance. Il consiste d’une part, à mentionner la possibilité désormais offerte aux SFD de réaliser des opérations conformes aux principes de la finances islamique et d’autre part, indiquer que des instructions de la Banque centrale, interviendront pour préciser les modalités d’exercice de la finance islamique par les institutions de microfinance », a expliqué l’émissaire du Gouvernement, le  Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné.  Ainsi, l’article 6 modifié souligne que les SFD peuvent exercer désormais des activités conformes aux principes de la finance islamique. 

Ces SDF sont tenus d’exercer donc selon les valeurs de justice et de transparence que prône la finance islamique. En effet, la finance  islamique repose également sur des principes. En occurrence le non recours aux intérêts, l’interdiction du financement d’un certain nombre d’activité. Notamment, l’industrie des jeux du hasard et  la pornographie. A souligné le ministre.

Vous pouvez aussi lire: https://bit.ly/2xmXbQT

Selon Adama Koné, cette loi  répond aux réalités que connaissent les SDF, face à ses nombreux dysfonctionnements enregistrés.

Par ailleurs, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné a rassuré les députés sur la création d’une banque agricole : «  Nous avons décidé de mettre en place une banque qui va financer le secteur agricole en tenant compte des erreurs du passé. Un contrat a été signé avec l’entreprise VISA pour que les paysans aient accès aux cartes bancaires ». », a révélé l’émissaire du Gouvernement, précisant que la finance islamique est donc adaptée au secteur agricole, car justifie-t-il, elle va mettre à disposition de ce secteur, les outils de production.

«  Nous avons donc les raisons de croire que d’ici l’année prochaine un cadre de financement adapté au secteur agricole sera trouvé. La prochaine banque agricole sera gérée par le secteur privé ». A t’il ajouté.

Pour rappel, dans l’UEMOA les systèmes financiers décentralisés(SDF) constituent une alternative au système bancaire classique parce qu’adaptées au contexte socio – culturel et aux aspirations des populations. Selon l’agence Umoa Titre dans son rapport de classement du 01 juillet 2019, la zone UEMOA compte vingt-neuf (29) structures dont vingt-trois (23) banques et six (6) Sociétés de Gestion et d’intermédiation (SGI).

Meliane Nomel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici