Côte d’ivoire/assurance: Le SYNAMEPCI rejette la décision du ministère de la santé et de l’hygiène publique

Le SYNAMEPCI dans son communiqué du 7  août 2018 appelle à l’application totale de la suspension du tiers payant.Ce qui rejette totalement celui du ministère de la santé et de l'hygiène publique, publié la veille. Ce communiqué suspendait provisoirement l’application des barèmes des honoraires et des actes médicaux pratiqués dans les établissements sanitaires privés depuis le 1 er juillet 2018.

0
95
Dr AKA AOUELE, ministre Ivoirien de la santé et de l'hygiène publique

Le  communiqué  du ministère de tutelle portait sur la suspension de  l‘application des barèmes des honoraires et des actes médicaux pratiqués dans les établissements sanitaires privés depuis le 1 er juillet 2018. Et ce de façon provisoire.

communiqué du ministère de la santé et de l’hygiène publique Ivoirien relatif à la suspension de l’application des barèmes et des honoraires des actes médicaux 

Mais contre toute attente, dès le lendemain, le mardi 07 août, le syndicat national  des médecins du privé de Côte d’Ivoire( SYNAMEPCI) et l’association des cliniques privés de Côte d’Ivoire(ACPCI) ont sortit un communiqué dans lequel ils appelaient à l’application totale de la suspension du tiers payant dès le 13 août. Ce qui signifie qu’ils devraient exiger de tous les adhérents du tiers payant, le règlement  cash et intégral pour des soins médicaux .

communiqué du 07 août
du SYNAMEPCI relatif au règlement cash et intégral des frais médicaux aux adhérents du tiers payant

cette situation porte a en croire que la décision du ministère de tutelle n’a aucunement été prise en compte  puisque le communiqué du SYNAMEPCI vient le contredire.

En attendant, que dois faire le consommateur?  quelle conduite à adopter devant cette situation .Cela sous entend t’ il la fin du Tiers payant en ce qui concerne l’assurance maladie en Côte d’Ivoire?

Trop d’inquiétudes que ne font qu’exprimer les assurés ou souscripteurs, les consommateurs.

Pour rappel, le président de la fédération nationale des consommateurs dans son communiqué du 03 août a déclaré cette décision” injuste et inopportune”  et en appelle à” l’intervention diligente de la Direction Générale du Trésor, en sa qualité de régulateur du secteur des assurances pour préserver et garantir les droits des assurés et bénéficiaire des contrats d’assurance”  

Meliane Nomel

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici