Côte d’Ivoire /Fiscalité : La plateforme « DGI-Mobile » bientôt opérationnelle

0
76
Le gouvernement ivoirien va lancer dans les semaines à venir, sa plateforme de transaction fiscale «  DGI-Mobile ».  L’annonce a été  faite ce jeudi 25 janvier à Abidjan par Moussa Sanogo, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre ivoirien, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat.

 

Moussa Sanogo, qui recevait les vœux de ses collaborateurs, à son Cabinet, à Abidjan (Côte d’Ivoire), a félicité les agents de son département pour « les résultats remarquables » obtenus en 2017. Entre autres, « l’opérationnalisation des téléprocédures avec la mise en place de e-impôt et le lancement, dans les semaines à venir, de DGI-Mobile ».  Cette plateforme permettra aux contribuables d’effectuer des transactions ou recevoir des flux d’informations via leurs téléphones portables.

Par ailleurs, le Secrétaire d’Etat a invité ses collaborateurs à « redoubler d’efforts pour relever le défi de la mobilisation des ressources devant financer le budget de l’Etat, qui s’établit à 6.756 milliards F Cfa ». Car « L’année 2018 s’annonce avec d’importants défis, vu les ambitions de l’Etat ivoirien » a souligné Moussa Sanogo.

 

Pour rappel, les recettes brutes de la Direction Générale des Impôts (DGI), s’établissaient  en 2017, à 1 963,4 milliards de francs CFA, sur 1 994,3 milliards de francs CFA de recettes attendues. Soit un écart négatif de 30,9 milliards de francs CFA.  Quant aux projections de recettes brutes attendues pour l’année 2018, elles sont de 2 263,4 milliards F CFA.

Pour 2018, le Département compte mettre en place des stratégies en vue du renforcement de l’automatisation des opérations et l’amélioration de leur prévisibilité. Ainsi que la consolidation de la maîtrise de la dépense publique, et l’optimisation de la gestion administrative et du personnel.

 

Autre point positif de l’exercice 2017, Moussa Sanogo a salué la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics dont la phase pilote a été lancée avec cinq ministères.  Il s’est également rejouit de l’adoption de la nouvelle stratégie pour la gestion du Portefeuille de l’Etat. Ainsi que le déploiement de deux scanners aux postes-frontières de Noé (est) et de Ouangolo (nord).

 

Viviane Yoboué avec APA News

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici