Côte d’Ivoire : La BHCI en « faillite » ? Confusion autour du sujet

Depuis plusieurs mois déjà, des médias et personnes font circuler la rumeur de la « faillite » de la banque de l’habitat de Côte d’Ivoire. Cette rumeur est -elle fondée ? la banque est’elle vraiment arrivée au point de mettre la clé sous le paillasson ? que dit’elle fasse à cela ? que dit l'Etat Ivoirien, actionnaire majoritaire de la banque? Et que constate t’on ? Une confusion totale s’est installée autour du sujet.

0
1273

La rumeur sur la probable faillite de la banque de l’habitat de Côte d’Ivoire( BHCI) s’est rependue depuis peu comme une trainée de poudre. Si bien que certains média se sont penchés sur la question.

D’où est venue cette rumeur ?

Il y’ des mois de cela, un internaute ivoirien a publié dans un groupe populaire ivoirien,bien connu et suivi des internautes ivoiriens. Ce groupe fait plus de 239.000 membres. Il permet aux consommateurs locaux de faire leurs retours clientèle sur des services ou produits qu’ils auraient utilisés. Cet internaute s’est plaint du fait que la banque n’arrivait plus à satisfaire sa clientèle .

 «  BHCI si vous n’avez plus d’argent, dites-nous. Impossible de faire des transactions chez vous, quand on va, on nous dit soit il n’y a pas d’électricité ou problème de réseau. En plus comme transactions financière, on ne peut retirer que 50.000 FCFA. » S’est-il plaint.

Ce post a suscité plusieurs interrogations et étonnement. Dans les commentaires, certains interpellaient la presse ivoirienne pour qu’elle se penche véritablement sur ce dossier. Pendant que d’autres se demandaient s’il fallait affirmer que la banque est au bord de la faillite. Un des commentaires s’est démarqué parmi tant d’autres:

« La banque n’est pas en faillite…Elle a juste changé son comité de direction, la passation prend juste du temps… C’est tout ce que je peux dire pour le moment, a lancé un internaute.

Une certitude ? !…

Quelques temps après, l’un de nos confrères de la presse en ligne, Financial Afrik a affirmé dans l’un de ses articles la question que tout le monde se posait.

« La Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) est à court de liquidités. A-t-elle déclaré dans son article du 27 aout 2019. Cette assertion laisse perplexe. La banque est ’elle vraiment en faillite. Si non, alors qu’est ce qui expliquerait le manque de liquidité comme le signifait l’internaute indigné ? Nos confrères de financial Afrik ont-ils finalement raison. Si oui, alors qu’est ce qui expliquerait cette situation ?

Réaction de la banque

Face à cette rumeur « déstabilisatrice », la direction de la banque décide donc de réagir. Elle convoque ainsi, une conférence de presse début septembre 2019.

«  Face à la tentative de déstabilisation dont nous sommes victimes, et pour rassurer nos clients et nos potentiels clients, la direction Générale de BHCI  annonce qu’une plainte sra déposé devant les juridictions compétentes pour commanditaires, collaborateurs et potentiels bénéficiaire ». A déclaré JD Diabira, Ceo de Westbridge, actuel principal actionnaire de la BHCI..

« Nous n’accepterons plus que notre image de marque soit dégradée, pour des gens qui n’ont pour seul courage que de se masquer derrière des articles commandités. A-t-il poursuivi.

« Nous n’allons pas fermer en 2019, en 2020, en 2021 etc, Il n’y a pas de risque de fermeture, la banque a un actionnariat solide. A-t-il conclut.

N’empêche que cette rumeurs a couté à l’institution financière, puisqu’elle participer à la baisse de ses clients qui ont préféré partir de la banque. A reconnue Ahoua Savané, Directrice du réseau de la banque.

Que se passe-t-il réellement ?

Quelques jours plus tard, on enregistre toujours des plaintes aux niveaux des clients  qui affirment qu’ils ne peuvent entrer en possession de leur argent. Au guichet, des sommes d’argent leur sont  « imposées » affirment ‘ils. Un audit bancaire serait en cours à la banque de l’habitat de Côte d’Ivoire. A t-on appris.

L’Etat Ivoirien réagit

Actionnaire majoritaire, le gouvernement Ivoirien soutien la thèse selon laquelle ,la banque ne court aucun danger.

Pour le ministre Ivoirien, Sidi Touré, porte-parole du gouvernement ivoirien , ce ne sont que des « rumeurs ». «  Dans tous les cas, le système bancaire est très surveillé » et s’il y a «des situations qui mettent en danger les intérêts des Ivoiriens », l’Etat prendrait des mesures nécessaires. rapporte l’agence africaine de presse, Apanews, citant le porte-parole du gouvernement ivoirien. Et ce, à l’issue d’un Conseil des ministres à Yamoussoukro,  la capitale politique ivoirienne, ce 18 septembre 2019.

En attendant, les clients continuent de se plaindre quant au manque de liquidité de la BHCI et commencent à sombrer dans de grandes inquiétudes vu que jusque-là, la situation ne semble pas s’améliorer.

Meliane Nomel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici