Actualité Assurance Assurance Non Vie Toute l'actualité de la Finance

Côte d’Ivoire: signature d’une convention pour le respect du tarif de Responsabilité Civile de l’assurance automobile

Les entreprises membres de l’Association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire (ASA-CI) ont signé, ce lundi 28 mai à Abidjan une convention pour le respect du tarif de l’assurance automobile.  Cette convention signée, sous le regard du Trésor public ivoirien, concerne la responsabilité civile des véhicules terrestres à moteur, des remorques et semi-remorques.

 

 

Cette convention permettra aux assureurs d’appliquer vigoureusement les tarifs automobiles, notamment sur la partie responsabilité civile instituée par l’arrêté n°001/MEMEF/DGTCP/DA de janvier 2003. Elle leur permettra également de prendre toutes les dispositions pour  assainir les réseaux de distributions.

 

« Nous prenons l’engagement d’appliquer rigoureusement les dispositions contenues dans la convention que nous venons de signer solennellement », a promis M. Roger Boa Johnson, président de l’ASA-CI. Par ailleurs, il a rappelé que « la Côte d’Ivoire est le premier marché de la zone CIMA (Conférence interafricaine des marchés d’assurance) avec un chiffre d’affaires de 328,4 milliards FCFA en 2017 et un taux de pénétration de 1,7%».

Aussi « cette convention est d’autant plus importante qu’elle touche la première branche d’assurance du marché qui totalise un chiffre d’affaires de 73 milliards FCFA en 2017. Et représente 40% de part de marché pour des sinistres payés sur la même période s’élevant à 22,9 milliards FCFA », a souligné M. Johnson.

 

« En décidant de la signature de la présente convention par l’ensemble des directeurs généraux des sociétés pratiquant la branche automobile, vous donnez un signal fort aussi bien à vos membres qu’aux consommateurs des produits d’assurance », a indiqué Jacques Konan Assahoré,  directeur général du Trésor de la comptabilité publique.

Pour lui, la présente convention appelle les sociétés d’assurances « à l’adoption de bonnes pratiques par l’engagement pris devant la tutelle ». Tandis que pour les consommateurs, « il s’agit d’un message d’espoir aussi bien dans l’application du tarif que dans la prise en charge de manière diligente des sinistres ». a estimé M. Assahoré.

 

Relevant les difficultés rencontrées par  les sociétés d’assurances du pays,  M. Assahoré  a exprimé son espoir que ces dernières  fassent « bon usage de tous ces outils de bonne gestion désormais à leur disposition ».

 

En Côte d’Ivoire, en dépit des montants de l’assurance automobile fixés par des arrêtés ministériels selon la puissance et l’énergie des véhicules, on observe sur le terrain des entreprises qui pratiquent d’autres prix selon leur bon vouloir.

Pour rappel, le chiffre d’affaires global de la branche automobile en Côte d’Ivoire, est passé  de 62,316 en 2016 à 73,893 milliards FCFA en 2017, soit une augmentation de 6,64%.

 

Avec APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *