Banque CyberSécurité Digital

Côte d’Ivoire : Trois prestataires agréés pour les Certificats et la signature électronique

L’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) a procédé, fin août, à l’agrément de trois Prestataires de services de certification électroniques (PSCE). La Côte d’Ivoire effectue ainsi un pas supplémentaire dans son processus de digitalisation.

 

Il s’agit notamment de Cryptoneo, Document Knowledge Business Solutions (DKB Solutions) et International Telecom Assistance (ITA).

La dématérialisation en marche en Côte d’ivoire, où banques, assurances et autres entreprises  procèdent à la digitalisation de leurs services. L’Etat n’est pas en reste, lui qui a déjà dématérialisée plus de 300 services administratifs.

Cependant il était encore impossible jusqu’ici de se voir délivrer des certificats électroniques qualifiés ou encore obtenir une signature électronique sécurisée et officiellement reconnue. En dépit de la loi N°2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux transactions électroniques et du décret d’application N°2014-106 du 12 mars 2014 fixant les modalités d’établissement et de conservation de l’écrit et de la signature sous forme électronique.

 

Chose qui sera désormais possible avec l’agrément accordée à ces trois prestataires par l’Artci. Ces trois PSCE sont donc « les seules habilitées à délivrer des certificats électroniques qualifiés et à fournir d’autres services en matière de signature électronique sécurisée et d’horodatage. » selon le communiqué du régulateur ivoirien.

Par conséquent, l’ARTCI invite les personnes physiques ou morales, souhaitant utiliser ou mettre en place des services dématérialisés ou télé-services sécurisés à valeur probante, à recourir aux PSCE agréés.

 

L’avènement de la signature électronique dans le secteur des TIC permettra de garantir l’intégrité des documents transmis par voie électronique et d’en authentifier les auteurs. Ceci, à l’aide de la cryptographie asymétrique qui permet à l’émetteur d’un document de le chiffrer grâce à une clé privée. Le récepteur pourra également le déchiffrer grâce à une clé publique accessible sur l’annuaire de l’autorité de certification électronique.

 

Pour en savoir plus Communiqué ARTCI

 

Viviane Yoboué

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *