Financement : 20 startups africaines intègrent le programme XL Africa de la Banque Mondiale.

0
77
20 startups d’Afrique subsaharienne  vont intégrer du 6 au 17 novembre2017, le programme de résidence XL Africa du Groupe de la Banque Mondiale. Ces jeunes pousses spécialisées dans les solutions numériques innovantes  vont mobiliser leur fonds de démarrage grâce à ce programme de soutien aux start-up africaines lancé en avril 2017.

 

Sélectionnées parmi 900 petites entreprises innovantes, les heureux élus pourront bénéficier des conseils de leurs mentors et de leurs pairs durant cette résidence. Ils pourront également améliorer leur visibilité régionale et accéder à des investisseurs et partenaires potentiels.

Ce programme se clôturera par le salon XL Africa Venture, un événement régional organisé en association avec le Sommet des Business Angels africains (African Angel Investor Summit).

Ce sera l’occasion pour ces jeunes entrepreneurs de présenter leur modèle économique à un public choisi de sociétés et d’investisseurs. XL Africa aidera les startups à mobiliser des capitaux de départ oscillant entre 250 000 et 1,5 million US Dollars, avec le soutien de groupes d’investissement africains éminents.

 

Engouement et compétitivité des startups

«XL Africa a attiré des sociétés dotées d’un fort potentiel de croissance, avec souvent une femme comme cofondatrice. Elles avaient, pour certaines, déjà levé des capitaux de départ et contribué de manière significative à la dynamisation du marché. », a indiqué Klaus Tilmes, directeur de la Trade & Competitiveness Global Practice de la Banque mondiale.

En outre, « le nombre et la qualité des candidatures reçues témoignent clairement de la compétitivité des startups africaines. Et du rôle clé qu’elles jouent dans la croissance de l’économie numérique en Afrique», a-t-il assuré

Il est à noter que les startups sélectionnées sont spécialisées dans les solutions numériques pour le marché africain. Dans des secteurs aussi divers que la fintech, les transports, les soins de santé, l’éducation, les ressources humaines et les services B2B, a précisé  Klaus Tilmes.

 

un fort potentiel de développement

 

Par ailleurs, «  toutes ces sociétés fournissent des produits ou services numériques actuellement disponibles sur un ou plusieurs marchés africains .Et  elles présentent un fort potentiel de développement à l’échelle de la région. » a-t-il souligné.

« Nous avons découvert des sociétés très robustes, en particulier dans les secteurs des transports, des RH et de l’analyse des données », a déclaré Danai Musandu, conseiller en placements chez Goodwell Investments.

Autres caractéristiques de ces jeunes entreprises, plusieurs sont nées « hors des  Hubtechs  traditionnels du Nigeria, du Kenya et de l’Afrique du Sud », a souligné Danai Musandu.

Pour lui, « ce sont de tels entrepreneurs de talent qui vont stimuler l’innovation sur le continent et offrir des opportunités clés pour les investisseurs intéressés par les marchés africains. »

Pour rappel, XL Africa est financé par les gouvernements de Finlande, de Norvège et de Suède. Il est administré par le Groupe de la Banque mondiale avec l’appui d’IMC Worldwide, de VC4A et de Koltai & Co pour la mise en œuvre.

 

Ci dessous les 20 startups sélectionnées.

credit photo: XL Africa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici