La Banque mondiale Lance « L’Afrique Excelle », programme de recrutement de 20 staart-ups du numérique en Afrique francophone

Le 19 novembre 2018, le groupe de la Banque mondiale a lancé « L’Afrique Excelle ». C’est un programme qui vise le recrutement de 20 meilleures startups du secteur du numérique en Afrique francophone. Ce programme est lancé en partenariat avec des investisseurs et business angels de premiers plans actifs dans la région tels Orange Digital Ventures, Investisseurs et Partenaires, IFC Venture Capital, etc.).

0
153

Ce  programme,L’Afrique Excelle  a été initié par le Groupe de la Banque mondiale et le Tubaniso Agribusiness and Innovation Center, avec l’aide financière de l’Agence italienne de coopération pour le développement, et mis en œuvre par VC4A, Suguba et SahelInnov.

C’est un programme d’accélération d’une durée de six mois.Il a pour objectif de soutenir les startups africaines francophones les plus prometteuses du secteur du numérique en Afrique francophone.Et qui ont le potentiel de devenir compétitives au niveau mondial.

les startups sélectionnées bénéficieront d’accompagnement, de mentorat d’experts internationaux et locaux. Les formations leur permettront d’augmenter la visibilité de leur marque et facilitera l’ accès à des partenaires et investisseurs potentiels.

Par ailleurs, les startups retenues seront aidées dans la levée de fonds allant de 250 000 à 5 millions de dollars selon l’institution.

Le programme ne prendra aucune participation dans les entreprises sélectionnées.Les startups intéressées sont invités à postuler via le site web de L’Afrique Excelle,   https://bit.ly/2zl2CB7  au plus tard le lundi 14 janvier 2019.

L’Afrique Excelle est l’édition francophone de XL Africa, programme d’accélération panafricain lancé avec succès par le Groupe de la Banque mondiale en 2017. A la suite de cette première édition, la moitié du portefeuille de XL Africa a levé près de 18 millions de dollars de financement.

Pour rappel, la Banque mondiale est une  institution financière internationale qui accorde des prêts à effet de levier à des pays en développement pour des projets d’investissement. Au cours de l’exercice 2017, les nouveaux engagements au titre de prêts de la BIRD ont atteint 22,6 milliards de dollars pour 133 opérations dont 11 étaient des opérations mixtes BIRD/IDA.

Meliane Nomel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici