Les start-ups africaines ont levé 168,6 millions dollars au cours du premier semestre 2018

Selon un rapport du média spécialisé africain WeeTracker, les starts up d'Afrique ont levés 168,6 millions de dollars au cours des 6 premiers mois de 2018. Cette somme est plus élevée que l'ensemble des fonds récoltés au cours de l'année 2017  qui s’est établit à 167,7.

0
52
start up africaine credit: le 360 Afrique

D’après ce rapport, les start-up africaines ont réalisés au total 120 opérations au premier trimestre 2018. La fintech représente à elle seule 25 opérations donc 95 millions de dollars  sur les 168,6 millions en 2018. Céllulant, une plateforme kényane de paiement décentralisé sur mobile, qui a réalisé la plus grosse levée, avec 45 millions de dollars . Suit la plateforme de micro-prêt en ligne Branch, avec 20 millions de dollars levés.

 Lui emboîtent le pas les « healthtech » ( les starts up qui innovent dans le domaine de la santé) avec 13 transactions. Le domaine de l’agriculture avec les  “agritechs”s’en sort avec dix opérations.

Au total,les starts up nigérianes comptabilisent à eux seuls 29 opérations  tandis que celles du kenya ont atteints 23 deals. Cependant le Kenya coiffe le Nigeria avec 82,9 millions de dollars récoltés contre 29,4 millions. Vient en 2eme position l’Égypte avec 21 accords. L’Afrique du Sud ferme la marche avec 19 accords.

En somme, au cours des 6 premiers mois de l’année, quinze opérations de fusion-acquisition ont été réalisées. Parmi lesquelles on note deux fusions:celle des entreprises de e-commerce Konga d’avec Yudala et celle des sites Teranga et HotelOnline.

Pour rappel,  cinq pays d’Afrique francophone (Sénégal, Côte d’Ivoire, Rwanda, Tunisie, Maroc) ont attiré en 2016 plus de 10 % de l’investissement total, soit 37 millions de dollars contre seulement 2 % en 2015 (6 millions de dollars) .Selon  le fonds d’investissement Partech Ventures.

Meliane Nomel

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici