L’ICANN victime d’une cyberattaque avec l’Internet et les noms de domaine ciblée

L’organisme international ICANN, celui qui gère le système DNS (Domain Name System), l'annuaire central de l'Internet a été victime d’une attaque de grande envergure le week-end passé. Le secrétaire d’Etat au numérique de la France,Mounir Mahjoubi confirme l’information dans une interview accordée à la chaîne française Cnews le lundi 25 février.

0
451

« Ils ont piraté l’annuaire et chaque fois que vous mettez l’adresse [d’un site internet, ndlr], au lieu d’aller sur la vraie machine, ils nous amenaient sur une autre machine qui leur appartient. […] Vous avez l’impression d’être sur le site […] sauf qu’en fait vous êtes sur la machine de ceux qui vous attaquent », a-t-il insisté. « Ils peuvent récupérer vos données, ils peuvent les utiliser pour se reconnecter, pour prendre de l’argent.» a ajouté le secrétaire d’Etat au numérique de la France, Mounir Mahjoubi.

Mounir Mahjoubi dit ignorer l’identité des auteurs . Toutefois, certains considère toutefois que l’agression pourrait venir de la République Islamique d’Iran, de la chine sans donner plus de précisions.

Jusqu’à ce jour, aucuns détails n’est donné à ce stade des informations. Le secrétaire d’Etat a déclaré ne pas être en mesure de dire qui était derrière ces attaques, ni même de savoir ce que les pirates avaient fait des connexions qu’ils avaient pu obtenir.

« Il faudra se poser la question de qui avait intérêt, qui avait les moyens de mobiliser les techniques pour le faire. », a-t-il indiqué sans toutefois dire si les attaques avaient pu être neutralisées ou avaient cessé.

Cependant, pour certains, l’agression pourrait venir de la République Islamique d’Iran, de la chine selon le journaliste de la chaîne.

Pour rappel, l’ICANN est basé aux Etats-Unis d’Amériques. C’est une sorte d’annuaire central de l’Internet qui permet de gérer le système des noms de domaines en ligne connus du public sous forme de point com(. com), point Gouv(.Gouv) ou point fr (.fr)  ou point CI (.Ci) .. L’ICANN invite ainsi les membres de l’industrie des noms de domaine, les régistraires, les revendeurs et autres personnes apparentées, à prendre de manière proactive ces différentes mesures de sécurité pour protéger leurs systèmes, les systèmes de leurs clients et les informations accessibles via le DNS.

Meliane Nomel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici