Lomé accueille un atelier régional sur le financement de l’agriculture

0
59
credit photo viva afrik
La capitale togolaise  abrite du 2 au 6 octobre 2017  un atelier régional de formation sur le financement de l’agriculture. Il est organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO), en partenariat avec l’Association africaine de crédit rural et agricole (AFRACA) et  la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC).

 

Cet  atelier réunit des responsables des secteurs financiers et agricoles de Côte d’Ivoire, du Bénin, du Ghana, du Mali, du Togo bien sur, mais aussi du Kenya, de Zambie, d’Ethiopie, d’Ouganda, du Mozambique, de RD Congo, du Cameroun et du Rwanda.

Il est organisé par la FAO dans le cadre du mécanisme de soutien de son programme multipartenaire (FMM).

Un sujet crucial car « si 70% de la population active en Afrique subsaharienne travaille dans l’agriculture, le secteur capte moins de 3% du total des prêts bancaires, » a rappelé hier à l’ouverture de l’atelier Lucile Imboua-Niava, représentante  de la FAO au Togo.

 

Pour la représentante de la FAO, le faible accès au financement constitue un principal obstacle que rencontrent les acteurs du secteur agricole dans leur ambition d’accroître leurs investissements pour augmenter la disponibilité des produits agro-alimentaire de qualité.

« L’accroissement de l’accès au financement dans les milieux ruraux nécessite la mise en œuvre d’approches adaptées, non seulement en terme de produits et services, mais aussi en terme de méthodologies de prêts, de gestion des risques et de circuits de distribution », a relevé Lucile Imboua-Niava.

 

Saleh Usman Gashua, secrétaire général de l’Afraca, lui a pointé du doigt la responsabilité des banques et des institutions financières. « Nous allons donner aux acteurs présents tous les outils leur permettant de relever les défis et contraintes limitant l’accès au financement dans le but de parvenir à une meilleure agriculture », a –t-il déclaré.

 

Durant cette semaine, les participants passeront en revue l’approche de financement des chaînes de valeur, les différents modèles commerciaux et  l’évaluation du marché financier pour le secteur agricole. Ils   feront également l’analyse des tendances récentes du marché dans le domaine de la finance agricole, ainsi que les instruments disponibles pour accéder aux services financiers.

.

Avec Commodafrica

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici