Mauritanie : le système bancaire à l’heure de la modernisation

0
97
La Banque Centrale de Mauritanie (BCM) a organisé  du 13 au 14 septembre 2017 à Nouakchott un séminaire sur  « l’histoire et l’évolution des moyens de paiement en Mauritanie ». En marge de la rencontre, les acteurs du secteur bancaire mauritanien ont fait un diagnostic du système bancaire du pays.

 

 

Ce séminaire a réuni pendant 2 jours, les acteurs  du milieu bancaire  ( banques commerciales,  institutions de micro finance,  prestataires de services bancaire, etc.) ainsi que des experts nationaux et internationaux du monde de la finance. Ces spécialistes se sont penchés sur la problématique du système bancaire mauritanien qui subit de plein fouet les chocs exogènes notamment la fluctuation défavorable des cours des devises (dollars, Euros).

Sur la base de nombreux constats, les experts ont proposé des alternatives permettant ainsi au système bancaire mauritanien d’être à la hauteur de l’exigence du marché mondiale.

Une commission a d’ailleurs été mise en place pour le  suivi  des recommandations du séminaire.

 

Il s’agit notamment de mieux assurer « des fonctions importantes comme l’émission et la gestion, pour le compte de l’Etat, de la monnaie fiduciaire, la promotion, la stabilité, la sécurité et l’efficience des systèmes de paiement », a expliqué le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), Abdel El Aziz Ould Dahi.

Celui-ci a rappelé que son institution, à l’instar de toutes les banques centrales, s’est retrouvée confrontée aux problèmes de sécurité tant au niveau des substrats qu’au niveau des éléments internes dans les visuels.

« Nous avons pu créer une synergie entre les banques permettant une interopérabilité de la carte bancaire entre les banques mauritaniennes», a indiqué Ould Dahi.  « Une telle synergie a favorisé la mise en place d’un système de paiement collectif conforme aux normes internationales EMV assurant ainsi la sécurité et la fiabilité. » a souligné le gouverneur de la BCM.

Par ailleurs, ces trois jours ont  permis  d’échanger sur  le développement du change et le renforcement des moyens permettant aux citoyens d’accéder aux produits et services bancaires appropriés à des coûts raisonnables.

 

Modernisation des moyens de paiement

 

Un accent particulier a été  également mis sur la modernisation des moyens de paiement, des transactions bancaires, des systèmes de paiement hors caisse et de la monnaie fiduciaire(MF).

Ould Dahi a signalé que « le système de paiement monétique national permet à tous les porteurs de cartes mauritaniennes d’effectuer des paiements électroniques, principalement dans les grands commerces. »

Pour le gouverneur de la banque centrale, l’objectif consiste à étendre l’acceptation des cartes bancaires à de nouveaux secteurs économiques, notamment les services publics.

Il a affirmé que le processus de modernisation des moyens de paiement et de gestion fiduciaire se poursuit dans le cadre du pilotage stratégique des projets.  A travers la mise en place de mesures comprenant notamment la télé-compensation et le règlement de gros montants en temps réel (RTGS).

 

Ces mesures, portent également « sur le  Mobile Banking qui permettra la prise en charge des paiements effectués à travers les téléphones mobiles .Il facilitera  aussi les échanges en zones non couvertes par le réseau bancaire à moindre coût favorisant ainsi l’inclusion financière. » a indiqué le gouverneur.

Il a en outre annoncé la transformation et l’automatisation du Centre de tri des billets de banque pour mieux entretenir et améliorer la qualité de la circulation de la monnaie fiduciaire. Cela via la détection des faux billets et le remplacement des coupures endommagées par des billets neufs.

Pour rappel,  les billets et monnaie en circulation, ont enregistré une hausse de 12 milliards d’ouguiyas l’année dernière par rapport à 2015, selon le rapport 2016 de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM).

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici