Banque Microfinance Toute l'actualité de la Finance

Microsave veut exporter le credit scoring en Afrique de l’ouest

Selon les experts de Microsave, une firme de consulting en inclusion financière, les prochaines années verront se développer en Afrique de l’ouest francophone, le credit scoring. C’est une technique qui consiste à évaluer la capacité de remboursement d’un demandeur de prêts, grâce à l’analyse des données le concernant.

 

Le credit scoring, très développé en Afrique de l’est, a permis d’y améliorer l’inclusion financière. Jusqu’à présent, la décision de donner ou non une suite favorable à un demandeur de crédit, repose encore largement sur des outils d’évaluation préconçues et peu flexibles.

Par exemple, « Les consommateurs de crédit de communication téléphonique ne s’en rendent pas toujours compte, mais derrière le service de prolongation du temps ou du volume des appels, se cache un service financier qui applique le credit-scoring. » nous explique Melissa Rousset, spécialiste de la finance digitale. Ainsi, «  les montants disponibles sont graduels et fonction effectivement de l’historique et des habitudes de consommation identifiées chez le client. Selon des variables statistiques analysées par des logiciels de l’opérateur. » précise l’expert de MicroSave.

Aussi, Melissa Rousset pense globalement que le credit scoring est une technique, parmi d’autres, qui marquent le dynamisme des technologies associées à la finance en Afrique francophone. Par ailleurs, si les fintech se sont développées rapidement dans la région, elles peinent encore à y drainer un volume d’activité adéquat.

Dans la zone UEMOA par exemple, le taux d’activité est passé de 54% en 2013 à seulement 34% fin 2016. Cependant le volume des opérations a été multiplié par près de 7 sur la même période

Pour rappel, MicroSave est une société internationale de conseil en inclusion financière opérant dans onze bureaux à travers l’Asie et l’Afrique depuis 1998.  La société accompagne notamment les banques, les sociétés de service de prêt digitaux ou encore les gouvernements, afin de parvenir à une intégration financière plus importante et plus pertinente de toutes les couches des populations.

 

Avec l’Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *