Fintech Mobile money Monnaie Toute l'actualité de la Finance

Le Mobile Money a dominé les transactions financières électroniques dans la Cemac en 2016

Dans la zone Cemac, au moins 95% des transactions financières électroniques ont été faites par le Mobile Money  de 2011 à 2016. C’est ce que révèle le dernier rapport  de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) sur « L’état des systèmes de paiements par monnaie électronique dans la Cemac 2011-2016 ».

 

 

Le Mobile money « est également le moyen par excellence des transferts d’argent par monnaie électronique car, 99% de ceux-ci se font par ce biais », relève la Banque centrale.

A titre d’exemple, les recharges des porte-monnaie électroniques, c’est-à-dire, les dépôts en espèces dans les points de vente, ont atteint 735 milliards FCFA en 2016, dont 663 milliards FCFA pour le Mobile Money. De même, les paiements en monnaie électronique ont dépassé 121 milliards FCFA en 2016 dont 95% avec le Mobile Money, indique la Beac.

 

L’achat de crédit téléphonique est le premier service offert par tous les opérateurs, y compris les banques n’ayant pas d’opérateur téléphonique comme partenaire technique. Cette transaction est à l’origine de la plupart des opérations de paiement (28 millions en 2016). Elle constitue 37% de l’activité en valeur, selon la Beac.

 

« Hormis le Tchad et la Centrafrique, il est possible de payer sa facture d’électricité avec le Mobile Money. Les factures d’eau ne sont payables par ce canal qu’au Cameroun. » souligne le rapport. Cependant, ce service n’est offert qu’aux « clients de quelques agences de la Camerounaise des Eaux », précise la Beac.

 

Enfin, la Banque centrale  note qu’il est possible de payer son abonnement à un service de télévision par Mobile Money dans tous les pays de la Cemac sauf en Guinée équatoriale.

 

Avec investir au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *