Mobile Banking Toute l'actualité de la Finance

Mobile Money/ Cameroun : Grogne des consommateurs après la hausse des tarifs d’Orange et MTN

Depuis ce 1er août 2017, les services mobiles Money d’Orange Cameroun ont subi une augmentation. Une hausse qui suscite la colère des consommateurs et des associations qui dénoncent  « le caractère injustifié et inopportun » de l’opération.

 

Cette hausse des tarifs s’applique aux opérations de transfert d’argent et paiements via le téléphone portable. Elle intervient après celle de MTN , au mois de juin.

Gratuite depuis le lancement du service en 2011, le transfert d’argent entre deux comptes Orange Money est désormais payant. Ainsi,  pour un transfert de compte à compte via Orange Money, l’émetteur  devra désormais payer entre 50 et 400 F CFA, selon le montant transféré (500 à 1 million de F CFA). Dans le cas d’un transfert vers un mobile Orange, les frais seront prélevés au moment de l’envoi et du retrait. Lorsqu’il s’agit d’un transfert vers un client non Orange, les frais seront prélevés au moment de l’envoi, sur le compte de l’émetteur. Le retrait demeure gratuit pour le destinataire du mandat non abonné à Orange Money. Malgré ces modifications tarifaires, Orange se réjouit de demeurer l’opérateur qui propose des « tarifs inégalés ».

 

Grille tarifaire transfert Mobile money Orange Cameroun au 1er août 2017

 

Chez l’opérateur MTN, les changements sont intervenus depuis le 21 juin 2017 en toute discrétion. Comme chez le concurrent Orange,  les transferts  entre comptes MTN  sont désormais  payants, entre 50 et 500Fcfa selon le montant envoyé. Par contre pour le retrait, des frais compris entre 100 Fcfa et plus, seront prélevés, autant pour les abonnés MTN  que les Non abonnés.

 

Colère des associations de consommateurs et menace de boycott

 

La réaction des consommateurs ne s’est pas fait attendre. Sur les réseaux sociaux les camerounais crient leurs ras bol et critiquent une mauvaise communication.  Ce n’est que la veille, lundi 31 juillet, qu’Orange Cameroun a adressé des sms  à ses abonnés pour leur annoncer les changements tarifaires.

Les associations de défense des consommateurs  dénoncent cette hausse de tarifs  « injustifiée et inopportune ».  Selon plusieurs organisations, ce réajustement porte atteinte aux libertés fondamentales des consommateurs consacrées par la loi N°2010/013 du 21 décembre 2010 régissant les communications électroniques et la loi-cadre n°2011/012 du 06 mai 2011 portant protection du consommateur au Cameroun. Delor Margellan Kamseu Kamgaing, président de la Ligue camerounaise des consommateurs (LCC) , lui,  appelle, à un boycott de ces operateurs et demande aux camerounais « d’envisager un retour massif  »vers les concurrents locaux comme Express Union.

De son coté, le Mandela Center, un centre d’assistance aux victimes d’injustices sociales a  déploré dans un communiqué « l’inexistence d’une loi pour encadrer les transferts d’argent via le mobile money ».  L’organisation  a demandé au gouvernement  l’annulation de ces  augmentations  ainsi que  « l’adoption et la promulgation d’une loi » encadrant les transferts d’argent via le Mobile  au Cameroun.

Le service de Mobile money en expansion sur le marché camerounais suscite une farouche concurrence entre les acteurs du secteur. Entre 2011 (date de lancement du service dans le pays) et 2014, le volume des transactions financières effectuées sur les comptes mobiles au Cameroun a atteint 72 milliards de francs Cfa, selon les chiffres  de l’Agence de régulation des télécommunications (ART).

 

Viviane Yoboué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *