Senegal: Wizall, une fintech devenue un outil de mobile banking à succès

Wizall est une startup senégalaise spécialisée dans la fintech. Lancé en 2015, Cette plateforme de transfert d'argent a evolué son modèle pour devenir un outil de mobile banking national et international.

0
100

Wizall est une application qui propose des bons d’achat digitalisés et des opérations de transfert d’argent au Sénégal.

Co-fondé par le Français Sébastien Vetter, et son associé congolais Ken Kakena, Wizall, vise avant tout les entreprises, les ONG et les administrations. Elle leur propose une interface dédiée pour procéder à de très nombreuses opérations. Notamment les versement de salaires, de bourses d’étude, d’allocations…

Avec Wizall, les opérations de transferts sont gratuites. C’est au moment du dépôt de l’argent sur la plateforme, donc auprès des entreprises et organisations, que Wizall prélève sa commission.

À la différence d’autres outils de mobile money qui mettent en avant leur capacité à fonctionner sur des téléphones de base, hors connexion, Wizall assume son orientation vers les smartphones.

Pour son co-fondateur Sébastien Vetter,  C’est un choix délibéré, car le taux d’équipement est “en forte croissance”.

” une application offre bien plus de convivialité et de facilité d’utilisation qu’un système compliqué de textos et de codes” a t’il souligné.

Depuis 2015 ;l’année de son lancement, cette startup travaille pour développer son modèle afin de créer plus de rentabilité dans son business.

Ainsi, En septembre 2017, la plateforme est devenue « un véritable outil de paiement marchand, pour régler ses factures ou acheter du crédit », explique son cofondateur.

En effet, en septembre 2017, la plateforme gérait environ 200 000 euros en circulation et opérait 2 000 transactions par mois. Elle gère aujourd’hui plus de 3 millions d’euros en circulation, pour 100 000 transferts par mois. Quant au chiffre d’affaires, il devrait passer de 150 000 euros en 2017 à 600 à 800 000 euros en 2018.

Par ailleurs,  l’entreprise est sur le point de conclure une levée de plusieurs millions auprès de BCP. Elle a en outre reçu un appui de Total à une hauteur de plusieurs millions d’euros.

« On voulait l’appui d’une grande chaîne, qu’il s’agisse d’un réseau pétrolier ou d’un opérateur…On a donc choisi de s’approcher plutôt de Total. Ken Kakena les a rencontrés, et ils ont accepté d’entrer au capital de l’entreprise dès sa création, à hauteur de 30 % », relate Sébastien Vetter, directeur général de Wizall.

Pour rappel, L’application Wizall a été installée 40 000 fois et l’entreprise compte une cinquantaine de clients business. une nouvelle levée de fonds de plusieurs millions d’euros auprès de BCP est prevue officiellement  le 4 décembre, selon Jeune Afrique. La startup  a pu lancer, le 28 novembre, les activités de sa filiale ivoirienne et compte s’installer au Mali et au Burkina-Faso.

Liza Bambo

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici