Signature de partenariat entre La BAD et Attijariwafa Bank pour financer le commerce en Afrique

Le conseil d'administration de la Banque africaine de Développement (BAD) a approuvé un accord de participation aux risques (APR) d'un montant de 100 millions d'euros au profit de l’institution financiere Marocaine Attijariwafa bank. Cet accord a pour but premier le développement du commerce sur le Continent africain. L’annonce est faite par la BAD le vendredi 19 juillet 2019.

0
188

Cet accord de participation aux risques (APR ) permettra de répondre à la demande accrue des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur dans des secteurs économiques importants. Notamment l’agroalimentaire, la santé, les services et l’industrie, selon le communiqué de la BAD.

 Il est destiné à couvrir un portefeuille de transactions à concurrence de €200 millions appuie pour plus d’un milliard d’euros (valeur cumulative) des opérations commerciales étalées sur les trois prochaines années. Ce programme est fondé sur un partage de risques à parts équitables (50-50).

Cet accord intervient dans un contexte où la majorité des banques africaines affichent une faible capitalisation, ce qui limite leur capacité à obtenir des lignes de crédit auprès des banques internationales.

Cette alliance concerne  les banques commerciales africaines ainsi que les petites et moyennes entreprises du continent en leur garantissant un meilleur accès au financement de leurs opérations de commerce extérieur. . 
  Pour rappel, Attijariwafa bank, dans sa politique d’expension  a signé plusieurs conventions de partenariat cette année. En effet, le groupe bancaire marocain Attijariwafa bank (AWB) et la Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale,  ont signé ce 26 mars à Abidjan un accord visant à soutenir les entreprises et stimuler l’investissement et le commerce transfrontalier en Afrique. Ainsi qu’un autre partenariat avec MASEN. L’objectif est d’asseoir l’essor du Maroc via notamment le développement de la finance verte, au Maroc et en Afrique.

Meliane Nomel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici