Banque Digital Fintech Inclusion financière Microfinance Private Equity Toute l'actualité de la Finance

Sommet UA-UE : la BEI octroie 230 Millions d’euros au secteur privé en Afrique

En marge du cinquième sommet Union africaine-Union européenne qui se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire), du 29 au 30 novembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) a officiellement approuvé plusieurs financements. Ils  permettront de soutenir plus de 230 millions d’euros d’investissements dans le secteur privé en Afrique, selon le communiqué de l’institution financière.

 

 

Selon le communiqué,  ces nouvelles initiatives, soutenues par l’institution de financement à long terme de l’Union européenne, permettront notamment d’améliorer l’accès au crédit des petits agriculteurs et microentreprises africains. Ainsi que l’accroissement significatif  des investissements dans la santé et de l’éducation pour les populations à faible revenus en Afrique de l’Ouest.  Ces financements permettront également, de favoriser la croissance des jeunes entreprises actives dans les secteurs du numérique  et de promouvoir l’inclusion financière.

 

Accord BEI-Afreximbank

 

A la faveur de ce sommet, La BEI a signé  son premier accord avec la Banque africaine d’import-export (Afreximbank).  La banque va octroyer une ligne de financement de 100 millions d’euros pour faciliter les investissements et projets liés au commerce dans les 40 pays africains couverts par Afreximbank.

D’une durée de sept ans, ce prêt soutiendra à des conditions financières favorables les PME africaines dans le but de renforcer le commerce interafricain mais aussi les échanges avec l’Europe.

 

Soutien au capital-risque et aux PME en Afrique du Nord

 

La BEI s’est engagée à investir jusqu’à 15 millions d’euros à l’appui des PME par l’intermédiaire du Maghreb Private Equity Fund IV, géré par AfricInvest. Ce fonds ciblera principalement des participations en capital de croissance dans des entreprises privées de petite et moyenne dimension  en Tunisie, au Maroc, en Algérie et en Égypte.

Des entreprises actives notamment dans les soins de santé, les produits pharmaceutiques, les biens de consommation, l’industrie manufacturière, le commerce de détail. Ainsi que dans les services financiers, les transports et la logistique, l’industrie agroalimentaire, l’éducation et les technologies de l’information.

 

Appui à l’économie numérique en Afrique

 

En outre, la Banque a signé à Abidjan un nouvel engagement de 10 millions d’euros dans Partech Africa. Une nouvelle initiative qui devrait permettre de mobiliser au total 100 millions d’euros de nouveaux financements à l’appui de jeunes entreprises innovantes axées sur les technologies sur tout le continent africain.

Ces fonds serviront à appuyer, à un stade précoce, de jeunes entrepreneurs qui élaborent des modèles économiques innovants tant dans les pays anglophones que francophones d’Afrique. Dans des secteurs tels que la fintech , les services aux consommateurs en ligne, la mobilité, les services aux entreprises.  les technologies de la santé et les prestataires de services en ligne sont également concernées.

 

Inclusion financière en Éthiopie, au Mali et au Sénégal

 

La BEI a également confirmé son soutien aux services bancaires mobiles de MBirr, qui contribueront à améliorer l’inclusion financière en Éthiopie.  Notamment en permettant aux institutions financières de servir leurs clients dans des régions isolées.

Et en facilitant le versement, par voie électronique, de prestations sociales destinées aux populations vulnérables, telles que les agriculteurs menacés par la sécheresse.

Au titre du « Mécanisme de microfinance pour l’Afrique de l’Ouest » ,  la BEI octroie également ses premiers prêts  en faveur de MicroCred Senegal et Mali , à hauteur de  4 millions d’euros chacun. L’objectif est d’accroître les financements en direction des entrepreneurs et des microentreprises dans ces pays.

 

Soutien aux populations vulnérables en Afrique

 

Une initiative de financement conjointe gérée au Ghana et en Côte d’Ivoire par Oasis Capital Ghana contribuera à soutenir les PME dans divers secteurs. Notamment la santé et l’éducation, et à créer des emplois pour les populations à faible revenu dans les deux pays.

De même, un programme de prêt ciblant les agriculteurs, en partenariat avec Advans Côte d’Ivoire, proposera une assistance technique et de nouveaux microfinancements aux petits exploitants agricoles. Il prévoit également un soutien spécifique pour les producteurs de cacao.

Par ailleurs, la BEI appuiera le capital-investissement en Éthiopie par l’intermédiaire du Cepheus Growth Capital Fund.  Ce nouveau fonds de 100 millions d’euros, est destiné à accroître les financements en faveur d’entreprises implantées dans le pays ainsi qu’à améliorer les perspectives d’emploi des personnes déplacées.

Il concerne les entreprises actives dans l’industrie manufacturière, les biens de consommation, l’agriculture et l’agroalimentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *