Bourse Echos de la BRVM Toute l'actualité de la Finance

Uemoa : Le CREPMF met en garde contre les placements à haut risque

Dans un communiqué daté du 15 février 2018, le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) met en garde le public de l’Union contre la récurrence des offres de placement aux promesses de rendements élevés.

 

Le CREMPF, régulateur du marché financier de l’Uemoa, attire l’attention des épargnants de l’union, sur les pratiques à risques de certaines structures.

Selon ce communiqué, certaines structures collectent irrégulièrement des fonds du public contre des titres de capital, des placements financiers, des biens (immobiliers ou des véhicules).  Avec des promesses de rendement allant parfois de 100 % à 500 % de la mise initiale.

Selon le Conseil Régional, il s’agit en réalité de campagnes frauduleuses de collecte de fonds du public en contradiction à la législation en vigueur. Celle-ci stipulant que «les opérations d’appel public à l’épargne sur le marché financier régional de l’UMOA sont soumises au visa préalable du Conseil Régional».

En conséquence, le Conseil décline toute responsabilité quant aux éventuels abus qui pourraient en résulter.

 

A ce jour, le régulateur a identifié 10 structures illégales. Ce sont l’Agence Centrale des Ressources Humaines, la CIM Bank, Fin Invest, Finance Projet, Global Transport Transit Services. L’on retrouve également sur ce liste la Société de Communication Universelle, Société de Gestion Hôtelière et Immobilière, Société Générale des Opérations de Leasing, Société Internationale de Production Naturelle et Tradex Group.

Toutefois « cette liste n’a pas vocation à être exhaustive en raison de l’apparition régulière de nouveaux acteurs non autorisés » a souligné le regulateur.

Par ailleurs, le CREPMF invite donc les promoteurs des structures concernées à cesser immédiatement ces activités irrégulières. Il les enjoint également à se mettre en rapport avec les autorités compétentes afin de se conformer à la réglementation en vigueur sous peine de sanctions.

 

Quant à la population, le Conseil les invite à la plus grande vigilance et à ne se référer qu’aux seuls acteurs ou opérations disposant d’un agrément ou d’un visa émis par l’Organe sous-régional.
Par ailleurs, le CREPMF rappelle les règles de vigilance essentielles avant tout investissement. S’assurer que la société qui propose le produit est habilitée à le faire et obtenir un maximum d’informations par vos propres soins (siège social, partenaires, existence d’états financiers, activités réalisées, …).

Autre point important,  aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé.

 

 

Pour rappel, le Conseil Régional de l’Épargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) est l’Organe de régulation du marché financier de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA).

A ce titre, il veille à la protection de l’épargne des ménages, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement du marché financier régional.

Le Conseil a été créé le 3 juillet 1996 par décision du Conseil des Ministres de l’UMOA, dans le cadre de la mise en place du marché financier régional de l’UMOA .

 

Le Communiqué du Conseil Régional de l’Épargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF)

 

 

Viviane Yoboué

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *