Fintech : Visa va former 20 startups dont 2 ivoiriennes pour son programme d’accélération

0
125

Ils sont 20 startups fintech de toute l’Afrique qui vont participer à la deuxième cohorte de programmes d’accélération de Visa, un leader des paiement numériques. Deux startups ivoiriennes font partie de la sélection. Il s’agit de Bizao – Côte d’Ivoire – Solution de paiement marchand et Hub2 – Côte d’Ivoire – Enabler Infrastructure.

Dans un communiqué rendu public le 23 mai 2024, relayé sur Financial Afrik, Visa a annoncé les startups présélectionnées dans toute l’Afrique pour participer à la deuxième cohorte de son programme Africa Fintech Accelerator.

Dans le cadre de la mission de Visa pour accélérer l’innovation financière sur le continent, le programme semestriel offre 12 semaines de mentorat One to One et de formation personnalisée, offrant aux startups de série A des opportunités exclusives d’accéder au financement, au développement et aux ressources. Les startups de la cohorte 2 opèrent dans 28 pays africains, soit une augmentation de 55 % par rapport à la cohorte 1 où les représentants opéraient dans 18 pays. 65 % d’entre eux présentent un leadership féminin, contre 43 % lors de l’édition inaugurale.

LIRE AUSSI: IA et banques : Les thèmes au cœur d’une rencontre de la BCEAO au Sénégal

Les startups sélectionnées offrent une gamme de solutions, telles que la néo-banque, les paiements marchands, la notation de crédit, la gestion des risques et de l’identité, la finance intégrée, le commerce social, les services de séquestre, etc. Ils visent à relever les défis et les opportunités du paysage fintech africain, tels que l’inclusion financière, l’accès au crédit, les paiements transfrontaliers et la transformation numérique.

Aida Diarra, Vice-Présidente et Directrice Générale de l’Afrique subsaharienne chez Visa, a déclaré : « Chez Visa, nous croyons en l’innovation tout en favorisant l’accès et l’inclusion dans l’écosystème financier. Aujourd’hui, nous sommes fiers de dire que notre deuxième cohorte de participants à l’Accelerator représente plus de 50 % des pays d’Afrique, contre un tiers lors de notre première cohorte. De plus, les femmes occupent des postes de direction dans la majorité de ces startups de pointe. Nous disposons d’une sélection solide et diversifiée d’innovateurs qui cherchent à façonner l’avenir du commerce et de la finance, et Visa est heureux de les aider à franchir la prochaine étape là où ils doivent être».

Le programme Accelerator, lancé en juin 2023, reflète les efforts continus de Visa pour aider à stimuler l’économie numérique en Afrique, notamment en s’engageant à investir 1 milliard de dollars sur le continent d’ici 2027 pour aider à révolutionner l’écosystème des paiements.

Sandra KOHET