Société Générale CI : Première des banques de la CEDEAO en valeur boursière

0
174

La filiale en Côte d’Ivoire du groupe bancaire français Société Générale est actuellement la première banque de la CEDEAO en termes de valeur boursière. Sur la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan où elle est cotée, sa valorisation de marché est de 638,1 milliards FCFA (1,04 milliard $). Ce niveau lui permet de figurer parmi les 14 banques cotées sur des marchés africains dont la valeur boursière dépasse le milliard de dollars.

À la mi-année 2024, la valeur de son action a déjà progressé de 27,8% sur le marché financier de l’UEMOA. C’est sa troisième meilleure performance depuis 2015. Parmi 18 banques systémiques africaines (ayant une forte valeur de marché ou une large présence sur le continent), Société Générale Côte d’Ivoire affiche la troisième meilleure performance au cours des 30 derniers jours (+13,4%).

Cette croissance s’inscrit dans le sillage des annonces de solides performances au cours du premier trimestre 2024. La banque a présenté (dans des comptes non audités), des chiffres qui reflètent son meilleur produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires dans les banques) et son meilleur bénéfice net depuis 2015, selon des données. De plus, la croissance du résultat net pour les trois mois se terminant fin mars 2024 (+58,4%) est la plus vigoureuse de la période sous revue. Aussi, une marge de progression de 5,8% est encore possible sur sa valeur de marché, selon des analystes de la plateforme Investing.com.

Cependant, il faut noter que ce positionnement de SGB CI parmi les banques les mieux valorisées de la CEDEAO est en partie dû à la dévaluation du naira. Cette perte de valeur monétaire a réduit significativement le poids en dollars américains des grands groupes bancaires nigérians comme Access Holding, United Bank for Africa, et Guaranty Trust Holding, qui ont pourtant réalisé des performances records en 2023 dans leurs monnaies nationales.

C’est la première fois qu’une banque active dans un seul pays de l’Afrique francophone subsaharienne, franchit le milliard de dollars de valeur boursière. Il y a une grande dynamique autour de l’action SGB CI, qui, bien qu’assez chère (18 300 FCFA en moyenne), a déjà fait l’objet de près de 3 milliards FCFA de transactions depuis le début de l’année 2024. C’est plus de la moitié du volume de transactions enregistré tout au long de l’année 2023 (5,77 milliards FCFA), selon des données de la plateforme African Markets.

Ces performances sont observées alors qu’il existe toujours un doute quant à savoir si la filiale ivoirienne du groupe Société Générale sera également cédée, comme l’a été celle du Maroc, la plus importante en Afrique. Si tel est le cas, le groupe bancaire français est en position de force pour en tirer une grande valeur.

Au-delà de la valeur boursière atteignant le milliard de dollars, SGB CI a un faible niveau de levier, avec des actifs représentant seulement 8,6 fois les fonds propres selon des données du premier trimestre 2024. Cela signifie que la banque est principalement orientée vers la création de valeur pour ses actionnaires, grâce aux importantes réserves de liquidités qu’elle a constituées.

Avec Agence ecofin