Côte d’Ivoire: Les compagnies privés d’assurance maladie ont jusqu’au 31 décembre 2019 pour se conformer à la nouvelle législation

Les compagnies privées d’assurance ont jusqu’au 31 décembre 2019 pour se conformer à la nouvelle législation. Laquelle législation qui régit le secteur, fait de la Couverture maladie universelle (CMU) l’unique régime de base obligatoire contre le risque maladie en Côte d’Ivoire. Les assurances privées deviennent du coup les assurances de complément. Informe le Directeur Général de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), Bamba Karim, ce vendredi 01 mars lors d’une conférence de presse.

0
522
Credit: AIP

« L’année dernière la direction des assurances du ministère des finances qui assure la tutelle des assureurs privés avait donné une contrainte de deux mois pour qu’ils se mettent à jour. Deux mois c’était un peu juste. Mais aujourd’hui ils n’ont pas que deux mois, ils ont toute l’année pour se mettre à jour ». A déclaré Bamba Karim.

A en croire à ses dires, les compagnies privées d’assurance maladies, devraient s’assurer que leur clients souscrivent à la couverture maladie universelle sinon elles seront frappées d’une sanction.

« Nous avons commencé à recevoir les fichiers de ces assureurs. Vous ne pouvez pas avoir dans votre portefeuille quelqu’un qui n’est pas à la CMU. Si vous êtes dans cette situation, en janvier prochain (2020) vous n’allez pas voir votre contrat renouvelé », previent ‘il.

Pour rappel, la Couverture Maladie Universelle est un système de protection contre le risque maladie, obligatoire pour l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire, nationales comme non nationales. C’est la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM)  qui pilote la mise en œuvre de ce projet. Le début du prélèvement des acteurs du secteur formel est prévu dès le 1er avril 2019.

Liza Bambo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici