Nigeria : Integrated Produce City Ltd en quête d’investisseurs pour le lancement d’une bourse de produits agricoles

0
399
La start-up nigériane Integrated Produce City Ltd a engagé des discussions avec des investisseurs sud-africains, chinois et australiens, pour la mobilisation de fonds nécessaires au lancement d’une bourse de produits agricoles.

 
La start-up a déjà mobilisé 20 % des 135 millions $ nécessaire au lancement des opérations d’ici fin 2018, selon Pat Utomi, le promoteur du projet. Par ailleurs, « Integrated Produce City a signé lundi 21 août, un accord avec la filiale nigériane de KPMG pour l’accompagner dans cette recherche de financement », a déclaré Vitus Akudinobi, porte-parole de la nouvelle bourse.
La bourse, Integrated Produce City Ltd, sera située près de  Benin city, à environ 300 kilomètres à l’est de Lagos, centre commercial du Nigeria. Cette bourse de produits agricoles sera constituée notamment d’entrepôts frigorifiques et d’usines de traitement sur un site de 100 hectares.
« Elle permettra de stocker et de mettre plus facilement à la disposition des acheteurs en un seul lieu de grandes quantités de produits tels que le cacao, l’huile de palme, les noix de cajou et le caoutchouc.  Ce sera en quelque sorte un hub de l’exportation de produits agricoles » a expliqué Pat Utomi. « C’est une solution globale, qui permettra aux agriculteurs de vendre leurs productions de manière optimale. Mieux que dans le processus actuel où ils en perdent 80% avant l’arrivée sur les points de vente », a indiqué M. Utomi à Bloomberg.
 
Integrated Produce City proposera des enchères quotidiennes ainsi qu’un parc industriel pour les fabricants. « Parmi les industriels que nous essayons d’attirer, il y a des chocolatiers. Toute la chaîne de valeur du cacao sera représentée », a précisé le promoteur du projet. Le Nigeria est le quatrième producteur africain de cacao et le septième mondial avec une production 2015-2016 de 190 000 tonnes, selon l’International Cocoa Organization. La Bourse ambitionne de fournir des services à six États du sud du Nigeria, a déclaré Utomi. Elle offrira également des fruits, des légumes frais, des céréales et des tubercules tels que le manioc et l’igname.
Son unique concurrent sur le marché nigérian est Afex Commodities Exchange Ltd. Basé à Abuja, la structure fourni des services d’entreposage et de négociation dans 4 des 36 états du Nigeria depuis 2013.
 
Le Nigéria a entrepris de stimuler sa production agricole afin de réduire les importations de produits alimentaires ainsi que sa dépendance au pétrole. Ces importations ont coûté environ 3,2 milliards de dollars au pays en 2015, selon le bureau national des statistiques. Le pétrole lui,  représente plus de 90% des recettes d’exportation et deux tiers des recettes publiques.
L’économie du Nigéria, l’un des principaux producteurs de pétrole en Afrique, a été durement impactée par la baisse des cours du pétrole sur le marché international.
 
Viviane Yoboué

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici