Algérie : vers une législation sur l’assurance islamique « Takaful »

0
609
Aymen Ben Abderrahmane, ministre des Finances de l'Algérie

L’Algérie va se doter d’une nouvelle réglementation sur l’assurance islamique. En effet, le gouvernement a examiné et adopté un projet de décret exécutif fixant les conditions et modalités d’exercice de l’assurance « Takaful ». 

C’est à l’issue d’un conseil des ministres virtuel tenu mercredi 27 janvier, que le ministre des Finances a présenté le texte. L’argentier de l’Etat a abordé les notions de bases en matière de cette assurance « alternative », en l’occurrence « Takaful », qui obéit aux principes de la Charia islamique. 

Le ministre a également éclairé les modalités et conditions de son exercice définies dans ce projet de loi.                                                   

L’instauration de l’assurance « Takaful », obéissant aux principes de la Charia islamique vient consolider l’approche adoptée par le gouvernement dans son plan d’action pour le développement de la finance alternative de manière à capter l’épargne se trouvant hors du circuit bancaire », a noté le nouveau texte. 

Dans son article 103, la loi de finances 2020 autorise les sociétés d’assurance algériennes à exercer une activité Takaful. Mais, une absence de réglementations spécifiques est notée dans le secteur de l’assurance islamique. Dans cette optique, Salama Assurances est le seul opérateur qui offre un « Takaful général » tandis que le « Takaful famille » est inexistant en Algérie.

Avec Financial Afrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici