Levées de fonds des startups africaines : une baisse de 57 % au 1er semestre 2024

0
112

Les levées de fonds des startups africaines se sont établies à 780 millions $ au 1er semestre 2024, d’après des données publiées le 4 juillet par Africa : The Big Deal. Ce montant est en baisse de 57 % par rapport au montant mobilisé au cours de la même période en 2023.

Le premier trimestre a été le plus important avec 466 millions $ levés contre 314 millions $ au deuxième trimestre. Sur les 780 millions $, 66% soit 513 millions $ ont été levés sous forme de capitaux propres, et 254 millions $ soit 33% sous forme de dettes. Le montant restant est constitué de subventions et de dons.

En termes de répartition géographique, les startups du « Big Four » (Kenya, Egypte, Nigeria et Afrique du Sud) ont attiré 79 % du montant global. C’est une baisse par rapport au premier semestre 2023 où ces quatre pays concentraient 92 % du total des fonds levés sur le continent. Le Kenya arrive en tête avec 244 millions $ (32 %), suivi du Nigeria (172 millions $), de l’Egypte (101 millions $) et de l’Afrique du Sud (85 millions $).

Outre les pays du Big Four, le Bénin (50 millions $ levés), le Ghana (29 millions $), l’Ouganda (19 millions $), le Maroc (14 millions $) et le Sénégal (11 millions $) ont affiché des résultats intéressants au cours de ce premier semestre.

Le secteur qui a attiré le plus de financement est celui du transport et de la logistique (28%), grâce notamment aux levées de fonds des startups Moove (110 millions $) et Spiro qui obtenu une facilité de 50 millions $ auprès d’Afreximbank. Les fintech arrive en 2eme position en termes de montant levé avec (24%), suivi du secteur de l’énergie et de l’eau (17%).