Bizao lève 8,2 millions de dollars pour son expansion régionale

0
81
Le fournisseur panafricain de solutions de paiement Bizao a annoncé un tour de financement de série A de 8 millions d'euros (8,2 millions de dollars) soit 5 254 166 400,00 Franc CFA, jeudi 21 juillet 2022 dernier.

Le cycle a été mené par AfricInvest Financial Inclusion Vehicle (AfricInvest FIVE), Adelie et Seedstars Africa Ventures. Le nouveau capital servira à accélérer la croissance de Bizao sur le continent africain et à développer de nouveaux produits et services.

Lancé en 2019, Bizao facilite le traitement des flux de paiement de bout en bout vers et depuis les principaux systèmes de paiement numériques en Afrique. En 3 ans, Bizao a étendu son empreinte à 10 pays africains : Burkina-Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tunisie, Togo et Gabon.

Aux dernières nouvelles, Aurélien Delort-Duval, fondateur et PDG de Bizao, a déclaré : « cette levée de fonds nous permettra de concevoir de nouvelles gammes de produits pour des organisations intégrées verticalement à fort potentiel, de nous développer sur de nouveaux marchés et de développer l'équipe dans tous nos bureaux. ”

Omar Bekkali, associé chez AfricInvest, a ajouté : « Bizao apporte une réponse adéquate à l'infrastructure déficiente des systèmes de paiement interopérables en Afrique, permettant un accès abordable à une large gamme de services financiers transactionnels au profit des populations sous-bancarisées ainsi que des petites et moyennes entreprises. entreprises de taille moyenne.

Il a poursuivi que "l'ambition de Bizao de connecter et de faire converger différents canaux de paiement (portefeuilles mobiles, cartes de débit et temps d'antenne) [...] est conforme à la stratégie à fort impact du véhicule AfricInvest-FIVE visant à favoriser l'inclusion financière en Afrique à travers prise de participation dans des institutions financières, y compris des banques, des compagnies d'assurance et des sociétés de technologie financière à fort potentiel.

En écho à Bekkali, Jean-Manuel Costa, associé-gérant d'Adélie a déclaré : « le mobile money a permis à plus de 60% de la population du continent d'avoir enfin accès aux services financiers de base [...], nous sommes convaincus qu'une plateforme combinant tous ces moyens de paiement ont un potentiel de croissance exceptionnel.

Partout sur le continent africain, les FinTechs cherchent à relever le défi de l'exclusion financière pour développer des solutions pour les populations sous-bancarisées d'Afrique.


Rachelle SEKONGO avec Pymnts 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici