Exercice budgétaire 2022 : la SFI a investi 9,4 milliards $ dans le secteur privé africain

0
180

La SFI affirme avoir réalisé « son engagement annuel le plus important en Afrique » sur la période allant du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022. Une année auparavant, elle avait engagé un total de 31,5 milliards $ dans l’ensemble des économies en développement, y compris en Afrique. 

La Société financière internationale (SFI) soutient avoir réalisé « un investissement record en Afrique, au cours de l’exercice budgétaire 2022 couvrant la période allant du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022 ».

La branche de la Banque mondiale dédiée à l’investissement privé dans les pays en développement a affirmé ce lundi 25 juillet avoir engagé 9,4 milliards de dollars dans 36 pays africains, au cours de cette période. L’opération représente « l’engagement annuel le plus important jamais réalisé pour le continent africain », précise la structure dirigée depuis mars 2021 par l’économiste sénégalais Makhtar Diop (photo).

Evoquant cet investissement consenti au cours de l’exercice annuel 2022, Sergio Pimenta, vice-président de la SFI pour l’Afrique fait savoir que ce financement a été intensifié, afin de « soutenir le secteur privé africain qui est indispensable pour relever de nouveaux défis qui se profilent tels que la hausse de l’inflation mondiale ».

Le montant total des engagements de la SFI dans l’ensemble des pays émergents au sein desquels elle opère, au cours de l’exercice 2021, ressortait à 31,5 milliards $, en hausse de 11% par rapport à l’exercice 2020. L’institution avait débloqué un financement de 8,2 milliards $ à court terme et 23,3 milliards $ en financement à long terme dans des entreprises privées, au sein des économies émergentes et en développement, d’après les états financiers du Groupe de la Banque mondiale pour l’exercice 2021 publiés le 9 août 2021.

S’agissant de la répartition des 9,4 milliards $, la SFI fait savoir qu’elle a alloué le montant le plus important, soit 3 milliards $, pour financer le commerce en Afrique. 2,1 milliards $ ont été décaissés en faveur d’entreprises vertes et projets d’énergies renouvelables, tandis que 861,7 millions $ ont été investis pour financer la connectivité numérique en Afrique, et 603 millions $ au profit d’entreprises du secteur agricole.

Les 9,4 milliards $ sont constitués de financements à court terme (3 milliards $), de mobilisations (2,6 milliards $) et 49 % de financements issus du compte propre de la SFI au profit des Etats à faible revenu, fragiles et touchés par des conflits.

La SFI a en outre fourni des services de conseil de plus de 450 millions $ à travers 298 projets visant à améliorer le climat d’investissement et la création de marchés. 20 % des dépenses de conseil et d’amont ont été consacrées à des projets axés sur le changement climatique et 53 % de tous les nouveaux projets approuvés ont soutenu des améliorations en matière d’égalité des sexes.

Avec Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici