Fonds de solidarité africain : 100 milliards FCFA d’investissements prévus pour la Côte d’Ivoire pour 2023

0
252

Le Fonds de solidarité africain (FSA), institution financière multilatérale de garantie active dans une quinzaine de pays africains membres, prévoit d’investir 100 milliards FCFA (152 millions d’euros) en Côte d’Ivoire. C’est ce qu’a annoncé récemment Aly Guindo, le Chef de Mission résident (CMR) du FSA à Abidjan-Plateau, au cours d’un déjeuner d’affaires ayant pour thème ’’FSA, APBEF-CI, CGECI : un partenariat naturel pour la couverture des besoins de financement des entreprises ivoiriennes ’’.

Le représentant de la Confédération générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) Sanga Koné, représentant le président de la CGECI, Ahmed Cissé et le président de l’Association professionnelle des Banques et Établissements financiers de Côte d’Ivoire APBEF-CI, Jérôme Ehui, se sont tous félicités de l’arrivée en Côte d’Ivoire du Fonds de Solidarité africain.

Sanga Koné a dit au chef de la mission résidente du FSA en Côte d’Ivoire, Aly Guindo, que  » les besoins de financement émis par les PME/PMI qui sont estimés à 25%, ne sont pas couverts « .

Aly Guindo, pour sa part, a soutenu que son objectif est d’investir d’ici au 31 décembre 2023 au minimum 100 milliards de FCFA au profit des grandes, des PME et des Petites et moyennes industries (PMI). Un investissement qui pourrait générer, in fine, entre 200 et 300 milliards de FCFA, selon lui.

Saluant les performances économiques enregistrées au cours de ces dernières années par la Côte d’Ivoire, locomotive économique de la sous-région, Aly Guindo s’est engagé à contribuer à l’émergence d’un secteur privé dynamique, résilient et à fort impact.

L’ambition de FSA, selon Aly Guindo, est aussi de travailler au quotidien pour le renforcement et la facilitation de la collaboration entre les banques et les entreprises. « Les banques sont soumises à des pesanteurs opérationnelles et réglementaires, le FSA a des outils pour atténuer ces limites. Et c’est dans ce cadre que nous sommes là », a assuré Aly Guindo.

Le FSA est une institution financière spécialisée dans le développement économique et la lutte contre la pauvreté dans 16 États membres, en facilitant l’accès aux financements des projets d’investissement tant dans le secteur public, privé que dans les activités des microfinances. 

Jémima Orou avec Abidjan.net & Sika Finance