Réassurance : La SCG-Ré prévoit une augmentation de son capital de 2,5 milliards FCFA

0
246

Les actionnaires de la Société Commerciale Gabonaise de Réassurance (SCG-Ré) vont statuer sur un projet d’augmentation de capital de 2,5 milliards FCFA au cours d’une assemblée générale extraordinaire convoquée pour le 8 mars 2024 à Libreville, la capitale du Gabon.

 « Nous portons à votre attention que cette augmentation de capital social s’élèvera à concurrence de 2 500 000 000 FCFA et se fera par création de 250 000 actions nouvelles d’une valeur nominale de 10 000 FCFA chacune à libérer exclusivement par incorporation de la prime d’émission, conformément aux exigences de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF). Elle ne donnera donc pas lieu à l’ouverture d’une période de souscription », lit-on sur la convocation adressée aux actionnaires.

Les actions nouvelles qui seront émises seront réparties entre les actionnaires actuels, conformément aux instructions de la COSUMAF comme suit : pour les actionnaires inscrits au nominatif pur, ce sera 200 000 nouvelles actions au prorata de leur quote-part au capital social. Pour les actionnaires boursiers, ce sera 50 000 actions nouvelles à créer dont la distribution s’effectuera avec l’assistance d’une Société de bourse.

Cette augmentation annoncée du capital de la SCG-Ré intervient deux ans après un appel public à l’épargne d’un montant de 5 milliards FCFA dans le cadre d’une opération d’augmentation du capital qui a porté le capital social de la SCG-Ré de 10 à 15 milliards FCFA. Le prix de souscription retenu était de 20 000 FCFA par action. Cette opération d’augmentation de capital a été justifiée par la nécessité de la poursuite du plan stratégique et de développement de l’entreprise 2022-2027 dont la finalité est de faire de la SCG-Ré le premier réassureur de la CEMAC et un fournisseur des services de qualité au sein de la sous-région.

La SCG-Ré est la première société de réassurance agréée par la Conférence interafricaine des marchés financiers (CIMA) et la première filiale du FGIS à être cotée en bourse dans la zone CEMAC. Après des débuts timides en 2012 avec un capital de 2 milliards FCFA, le conseil d’administration de cette compagnie de réassurance avait annoncé en 2018 qu’il porterait son capital à 5 milliards de FCFA en 2022. Depuis lors, cette ambition a largement été dépassée.

Avec Ecomatin