La Côte d’Ivoire adhère à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement

0
113

Le gouvernement ivoirien a autorisé l’adhésion de la Côte d’Ivoire à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). L’information a été donnée par le ministre de la Communication, par ailleurs, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, à l’issue du Conseil des ministres, le 17 avril 2024 à Abidjan.

« Le conseil a donné son accord pour l’adhésion de notre pays au traité portant création de la BERD, » a-t-il déclaré.

L’adhésion de la Côte d’Ivoire à la BERD fait suite à une décision prise par le Conseil des gouverneurs de cette institution financière d’étendre ses opérations en Afrique subsaharienne, qui a été adopté lors de l’assemblée annuelle 2023 de la banque, tenue à Samarkand (Ouzbékistan).

« Quatre pays ont été sélectionnés, dont la Côte d’Ivoire, pour entrer dans le capital de la BERD », a souligné M. Coulibaly, indiquant que le Conseil a instruit les ministres concernés à l’effet de prendre les dispositions appropriées pour permettre à la Côte d’Ivoire de tirer profit des financements importants réservés aux projets structurants des pays éligibles.

Outre la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Kenya, le Nigeria, le Ghana et le Sénégal sont les pays qui ont également frappé à la porte de la BERD.

Fondée en 1991 et basée à Londres, la BERD a pour mission de faciliter dans les pays membres la transition vers des économies de marché plus vertes, plus inclusives, plus résilientes et compétitives.  La banque, qui concentrait initialement ses efforts dans les pays du bloc de l’Est, est actuellement active dans 36 pays d’Europe centrale, d’Europe de l’Est, d’Asie centrale et d’Afrique du Nord.