Discours sur l’état de la Nation : Quelques idées fortes qui ressortent du message du Président Alassane Ouattara (2ème Partie)

0
111

Le président Alassane Ouattara était face à l’assemblée nationale et au Sénat pour la 4e année consécutive. Cet exercice lui est dicté par la constitution. Dans son discours, il s’est focalisé sur les progrès sociaux et macro-économiques réalisés par son pays ces 13 dernières années.

Voici son message résumé en quelques idées fortes

« Ce sont au total 1640 km de routes inter-urbaines, 230 km d’autoroutes, 45 ponts et échangeurs qui ont été construits à ce jour ».

« La Côte d’Ivoire est une puissance agricole mondiale. Nous sommes en effet 1er producteur mondial de cacao et de noix de cajou ; 1er producteur africain de caoutchouc naturel, 2e producteur africain d’huile de palme et 5e producteur africain de coton ». 

« Le potentiel industriel de notre pays sera renforcé par la découverte récente des gisements pétroliers et gaziers Baleine et Calao, les deux plus gros gisements qu’a connus le pays. Avec des investissements projetés à plus de 15 milliards de dollars US, pour une production nationale de pétrole d’environ 200 000 barils par jour en 2027, contre 60 000 barils par jour, aujourd’hui ».

« La découverte au début de cette année du plus grand gisement d’or de Dianra-Séguéla, dans le Nord-Ouest du pays, la 3e plus grande mine d’or d’Afrique de l’Ouest va accélérer le développement de notre industrie aurifère ».

« Conformément à mon engagement d’atteindre un taux d’électrification de 100% à fin 2025, le taux de couverture est passé de 33% en 2011 à plus de 86% à fin 2023 ».

« S’agissant de l’approvisionnement en eau potable, le taux de couverture en hydraulique urbaine est maintenant à 78% et devra continuer de s’améliorer au cours des prochaines années ».

« Avec la mise en place du Programme Jeunesse du Gouvernement, sur la période 2023 – 2025, pour un montant de 1 118 milliards FCFA, nous apportons des réponses concrètes aux problèmes de la jeunesse, en matière d’insertion professionnelle, de formation, de sensibilisation, d’amélioration des conditions d’études et d’accès au financement ».

« Le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), initié et mis en oeuvre par la Première Dame, a permis de mettre des crédits de 80 milliards FCFA à la disposition de 400 000 femmes de Côte d’Ivoire ».

« En ce qui concerne l’enseignement supérieur, notre pays compte aujourd’hui 9 universités fonctionnelles, avec une formation supérieure dans des filières stratégiques pour notre développement ».

« L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro vient d’être classée 2e meilleure université en Afrique francophone ».

« En 2023, ce sont 72% de la population qui ont accès à un centre de santé situé à moins de 5 km ».