Cryptomonnaie : 190 millions de dollars bloqués après la mort du PDG d’une entreprise, seul détenteur du mot de passe

Le Canadien Gerald Cotten est le fondateur de la plateforme d’échange de cryptomonnaies QuadrigaC. Depuis son décès subite, survenu lors d’un voyage en inde, aucun responsable de l'entreprise n'a accès à l'argent de ses clients. Qui vaut 190 millions de dollars. L’entreprise en a fait l’annonce dans un affidavit présenté à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse le 31 janvier dernier.

0
711

Selon le quotidien Presse Citron, 190 millions de dollars appartenant aux clients de l’entreprise, seraient bloqués. La raison est tout simplement parce que le fondateur décédé le 8 décembre 2018 à l’âge de 30 ans, était le seul à connaitre le mot de passe du compte dans lequel contient ses fonds.

En effet, pour échapper aux cybercriminels, M. Gerald Cotten a sécurisé les fonds de son entreprise dans des coldwallets qui sont les portefeuilles à froid contenant les cryptomonnaies.

Ainsi, laisser une seule personne en possession d’informations aussi essentielles au bon fonctionnement de l’entreprise, voire à sa survie, peut sembler complètement dangereux.

Le fait de conserver les cryptomonnaies sur des portefeuilles à froid apparaît logique, car cela permet de limiter certains risques, mais en aucun cas une seule personne, le PDG, doit y avoir accès. Ces mots de passe sont donc un accès direct vers des sommes d’argent énormes.

Sa femme, Jennifer Robertson, a essayé d’accéder à son ordinateur, en vain. Celui-ci était logiquement chiffré, empêchant quiconque d’accéder au contenu.

Ce qui plonge la société QuadrigaCX dans une impasse depuis la mort du fondateur. Ni ses collaborateurs, ni un membre de sa famille ne detient le mot de passe donnant accès aux 190 millions de dollars de l’entreprise.

Selon le site Bitcoin.com, ce mardi 19 février 2019, deux cabinets d’avocats ont été nommés pour représenter les clients de la société canadienne de cryptographie insolvable Quadrigacx devant les tribunaux. Le nombre d’utilisateurs concernés a été estimé à environ 115 000 et les avocats devront en contacter autant que possible, a affirmé bitcoin.com.

A cet effet, les équipes juridiques des deux sociétés prévoient d’utiliser les médias sociaux et les groupes de discussion en ligne pour atteindre le plus grand nombre d’utilisateurs concernés.

Les requêtes concurrentes ont été reçues depuis l’audience initiale sur la protection des créanciers, le 5 février. En attendant depuis la fin du mois de janvier, l’entreprise Quadrigacx, qui est exploité par la société Quadriga, basée à Vancouver, a été fermé.

Pour rappel, Fondée il y a quelques années, QuadrigaCX Canada est une plateforme d’échanges (bourse)  de cryptomonnaies canadienne. Elle fait des achats et ventes instantanée en ligne du bitcoin et d’autres cryptomonnaies via interac. Elle est actuellement considérée comme l’une des plus importantes plateformes d’échanges de cryptomonnaies au Canada.

Meliane Nomel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici