Mareme Mbaye Ndiaye, Directrice de la région Afrique centrale et de l’Est de Société Générale : « Nous participons au développement des institutions de microfinance afin de contribuer, par leur intermédiaire, à l’inclusion financière de la population locale qui n’a pas ou a peu accès aux services d’une banque. »

Mareme Mbaye Ndiaye est la Directrice de la région Afrique centrale et de l’Est de Société Générale depuis juillet 2021. La Sénégalaise prend ainsi la tête de la Direction Régionale de Société Générale après avoir passé 3 ans en tant que CEO de la filiale Cameroun. Elle présente dans cet entretien, en compagnie de Cyrille Belamy, CEO de Advans Cameroun, les activités de la banque en faveur des microfinances.

0
239

Pouvez-vous vous présenter ?

Mareme Mbaye Ndiaye : Société Générale a une présence solide et historique en Afrique avec 17 filiales de banque universelle, et Société Générale Cameroun en est une parfaite illustration. Participant au développement du pays depuis près de 60 ans, avec aujourd’hui 38 agences et 658 collaborateurs au service de 235 000 clients dont 5 500 entreprises, Société Générale Cameroun est la 1ère banque du pays par les crédits. Elle vient d’ailleurs d’être élue cette année encore « Best Bank in Cameroon » par Global Finance.
La Banque offre des services bancaires aux clients particuliers, aux moyennes et grandes entreprises locales, ainsi que des produits adaptés aux institutions et aux associations.

Cyrille Belamy : Advans Cameroun a été la première implantation du groupe Advans International sur le continent africain. Le groupe est désormais présent dans 9 pays, 6 africains, dont le Cameroun, et a vocation à favoriser le développement économique et social à travers l’inclusion financière et l’autonomisation des personnes et des entreprises.
Dans un contexte très concurrentiel, Advans Cameroun est aujourd’hui le leader de la microfinance dans le pays et propose une large gamme de services adaptés aux besoins des agriculteurs, commerçants, artisans et entrepreneurs ainsi qu’à leurs familles. Nous couvrons l’ensemble du territoire national grâce à un réseau de 12 agences et avons actuellement plus de 80 000 clients.

Pourquoi un banquier s’intéresse-t-il à la microfinance ?

M. M. N. : L’Afrique demeure un continent très peu bancarisé. Au Cameroun, par exemple, le taux de bancarisation est inférieur à 20 %. Nous participons au développement des institutions de microfinance afin de contribuer, par leur intermédiaire, à l’inclusion financière de la population locale qui n’a pas ou a peu accès aux services d’une banque.

Société Générale a ainsi décidé dès 2005 de travailler en partenariat avec ces institutions, face à l’ampleur des besoins et à l’émergence de nouveaux acteurs de la microfinance. Cette intervention se traduit par l’octroi de lignes de crédit en monnaie locale et des prises de participation au capital. C’est dans cet esprit que Société Générale Cameroun a choisi d’accompagner Advans Cameroun dès sa création en 2006, que ce soit en capital ou en financement. L’engagement de Société Générale en faveur de l’inclusion financière est ancien et a récemment été réaffirmé dans le plan stratégique du Groupe. Il constitue un des axes majeurs de l’initiative
« Grow with Africa » et s’incarne bien sûr également avec d’autres institutions de microfinance ici et dans d’autres pays africains.

En quoi l’appui de Société Générale Cameroun a-t-il été un atout pour vous ?

C. B. : Société Générale Cameroun nous a accompagné tout au long de notre développement en nous apportant un soutien financier permanent en tant qu’actionnaire fondateur et source de financement. Ainsi, par exemple, en décembre 2020, Société Générale Cameroun a contribué au renforcement des fonds propres d’Advans Cameroun et détient 11 % du capital de notre institution.

Cet appui sur la durée a permis de faire évoluer notre business model de façon sécurisée. Nous avons pu élargir la gamme de nos services et proposer à nos clients des solutions innovantes (crédits d’investissement, gestion de trésorerie, placements, assurances, etc.) en utilisant notamment les outils digitaux.

Nous sommes désormais en mesure de proposer à nos clients un accompagnement sur mesure, pour soutenir la croissance des entreprises qui nous font confiance.

Est-ce également le point de vue du banquier ?

M. M. N. : Ce partenariat a permis de créer des synergies et de tester des solutions innovantes. Ainsi, nous avons lancé l’un des premiers services de monnaie électronique du Cameroun grâce, entre autres, à notre collaboration.

En définitive, ce partenariat a permis à la fois d’élargir notre clientèle et de lui proposer de nouveaux services. Il s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de banque universelle au service du développement durable du Cameroun. 

Avec Société Générale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici