Bénin: Le FMI approuve un accord de 638 millions de dollars

0
571
PATRICE TALON, Président Béninois

Dans le cadre des évaluations au titre de l’article IV le Bénin a obtenu l’un des scores les plus élevés d’Afrique en termes de normes et de transparence budgétaire.

Le Fonds Monétaire International (FMI) a octroyé un montant de 638 millions de dollars soit 412 118 907 200 FCFA au Bénin, vendredi 08 juillet 2022. Il s’agit d’un accord de 42 mois au titre du mécanisme élargi de crédit et de la facilité élargie de crédit.  Cet accord achève les consultations au titre de l’article IV pour le compte de l’année 2022. 

Dans le cadre des évaluations au titre de l’article IV, le Bénin a obtenu l’un des scores les plus élevés d’Afrique en termes de normes et de transparence budgétaire. Le satisfecit des institutions de Bretton Woods est un signal positif pour le marché financier international, une sorte de garantie pour la communauté des bailleurs, les institutions financières de développement (DFI’S) et les bailleurs privés. 

Le montant ainsi approuvé permettra de financer des programmes d’urgence et de soutenir le Plan National de Développement (2018–25) du président Patrice Talon. Ce plan constitue le référentiel pour le cadre des Contributions déterminées au niveau national (CDN) issu de l’accord de Paris de 2015  et s’inscrit en phase avec la réalisation des objectifs de  développement durable (ODD). L’alignement des objectifs de développement avec le climat et l’agenda 2030  permet au Bénin d’offrir une meilleure synergie entre ses différents ministères et une lisibilité de ses besoins de financement vis-à-vis de ses partenaires.

Dans le cadre de cet accord de financement, un  décaissement immédiat de 108.3 millions de DTS (environ 143 millions de dollars) a été effectué pour soutenir le budget de l’État, informe le FMI.. Engagé depuis 2006 dans un vaste programme de réformes de son champ économique, le Bénin devrait réaliser une croissance de 6,2 % en 2023 et 6,0 % à l’horizon 2025 selon les estimations du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, présentées récemment devant le parlement et  prenant en compte une évolution moyenne de la donne géopolitique et du contexte sanitaire. Dans le scénario pessimiste, Cotonou devrait réaliser des croissances de 4,7 et 4,8% en 2023 et 2025. Le scénario optimiste projette quant à lui une croissance de 7,8% en 2023 et 9,4% en 2025.

La croissance économique du pays s’est établie à 7,2% en 2021 contre 3,8% en 2020, année où l’Afrique subsaharienne était entrée en récession avec une croissance négative de 1,6%. Sur 2022, le Bénin vise une croissance de 6,5% à force de réformes d’un modèle économique basé sur la modernisation de l’administration et l’amélioration en continu de l’environnement des affaires.

Avec FINANCIAL AFRIK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici