QU’EST-CE QUE L’AFFACTURAGE ?

0
241

L’affacturage consiste en la vente de factures impayées par une entreprise à une société de financement spécialisée, appelée société d’affacturage ou « factor ». En échange, la société de financement avance une partie du montant des factures impayées à l’entreprise et se charge de la gestion et du recouvrement des créances. Longtemps considéré comme le dernier recours de sociétés en difficultés financières, l’affacturage est aujourd’hui un outil souple au service des entreprises. C’est un procédé à la fois d’externalisation de tâches administratives, d’assurance contre les impayés et de financement à court terme. L’affacturage ne peut pas gérer les créances sur les particuliers. Il ne concerne que le commerce entre entreprises.

Comment fonctionne l’affacturage ?

Une entreprise disposant de factures ou créances clients peut faire en sorte de percevoir très rapidement l’argent de ces dernières en les “cédant” à un établissement financier spécialisé appelé le “factor”. C’est à lui qu’incombent ensuite les tâches de relance et de recouvrement de créances si cela s’avère nécessaire. En revanche, il ne couvre pas le risque d’impayé et se servira sur le fonds degarantie alimenté par l’entreprise en cas de besoin. Notez que les factors proposent des contrats d’assurance-crédit qui permettent à l’entreprise d’être complètement protégée.

Les deux parties signent un contrat d’affacturage qui détaille le montant total des créances qui peut être cédé. Ce montant est appelé l’encours total.
A savoir que le contrat d’affacturage est à durée indéterminée, ce qui veut dire que l’entreprise peut choisir d’en sortir à n’importe quel moment, moyennant le respect d’un préavis de 3 mois et des modalités du contrat signé au préalable.

Lefactordétermine également le fonds de garantie en amont de la signature du contrat, sur la base d’un pourcentage situé entre 5 et 25% de l’encours total. Ce taux est déterminé en fonction du risque qu’estime prendre le factor et des négociations qui peuvent avoir lieu. Ainsi, le factor prélève sur les factures qui lui sont cédées un pourcentage égal au taux du fonds de garantie jusqu’à atteindre le montant prévu de ce dernier. Il servira à couvrir (au moins partiellement) le factor en cas d’impayés ou de procédures de recouvrement coûteuses.

Les avantages et inconvénients de l’affacturage

Avantages

Mieux gérer sa trésorerie

L’affacturage permet d’optimiser sa trésorerie en réduisant l’impact des délais de paiement. La société d’affacturage traditionnelle verse le montant financé directement sur votre compte, dans la semaine. Il s’agit souvent d’un réel soulagement pour les entreprises.

Éliminer le risque d’impayés

Les banques proposent de garantir jusqu’à 100% du risque d’impayé sur les créances cédées. En revanche, une assurance-crédit « simple » ne couvrira souvent qu’une partie de ce risque. Attention cependant, car certains contrats d’affacturage n’incluent pas de garantie et un impayé sera à votre charge.

Se concentrer sur son business

Une société d’affacturage prend en charge la gestion de votre poste client. Cela permet d’économiser du temps et de l’argent pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment pour votre business.

Inconvénients

Des contrats trop chers pour les TPE – PME

Les solutions d’affacturage proposent des taux attractifs au départ. Mais attention, des frais supplémentaires s’ajoutent souvent aux commissions annoncées. De plus, certaines sociétés demandent un engagement sur un pourcentage du chiffre d’affaires, ce qui peut obliger à la consommation au-delà du besoin réel. Enfin, les sociétés d’affacturage demandent souvent que le dirigeant se porte caution à titre personnel.

Une solution très contraignante

Généralement, un contrat d’affacturage est engageant sur plusieurs mois voire plusieurs années. Il est aussi fréquent que les sociétés d’affacturage verrouillent la totalité du poste clients.

Une relation client en péril

La relation client est très importante pour beaucoup de sociétés, qui ne préfèrent pas externaliser la relance. Si l’affacturage est souvent bien perçu par les clients, certains facteurs peuvent être indélicats dans leur relance ce qui peut compromettre la relation avec le client.

Une solution limitée

Les sociétés concentrées sur un ou deux clients principaux, ou alors qui ont des activités à l’étranger, sont parfois hors cible pour les facteurs, qui n’hésiteront pas à refuser les dossiers de sociétés même solides.

Jémima Orou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici