La BCEAO définit les conditions et modalités de fourniture de services de paiement au sein de l’UMOA

0
368

La Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a publié, une instruction énonçant les modalités de fourniture de services de paiement au sein des 8 pays ouest-africains, membres de l’UMOA (Union monétaire ouest-africaine). Ainsi, les prestataires de services de paiement en activité au sein de l’Union disposent d’un délai de 6 mois pour se conformer aux dispositions de cette instruction et obtenir leur agrément.

D’après le document, les banques, établissements financiers de crédit, structures de microfinance et établissements de monnaie électronique sont habilités à fournir des services de paiement au sein de l’UMOA. Pour cela, ces structures devront au préalable obtenir un agrément en qualité d’établissement de paiement auprès de la BCEAO.

L’obtention de l’agrément est subordonnée à la justification d’un capital social minimum intégralement libéré qui varie selon les types de services de paiement choisis par le requérant. 

Ce texte officiellement entré en vigueur était vivement attendu par un ensemble d’acteurs financiers souhaitant exercer l’activité de fourniture de services de paiement au sein de la zone UMOA. Il permet de réguler ce secteur tout en renforçant la protection des consommateurs dans la région.

Notons que l’activité des prestataires de service de paiement porte sur le versement ou le retrait d’espèces, les opérations de gestion de compte, l’exécution d’opérations de paiement, de transfert de fonds, d’émission d’instruments de paiement ou encore d’agrégation de comptes ou d’informations sur les comptes.

Jemima Orou avec Agence ecofin