Côte d’Ivoire : Le FMI valide une nouvelle tranche de financement de 574 millions de dollars

0
114

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, qu’il avait validé le versement d’une nouvelle tranche de financement d’un montant de 574 millions de dollars (529 millions d’euros) au gouvernement ivoirien, après la finalisation des premiers rapports d’étape sur place.

Il s’agit de la deuxième revue concernant le programme d’aide économique d’un montant total de 3,5 milliards de dollars et la première du programme de long terme du FMI pour aider les pays émergents et en développement à mener leur transition climatique à hauteur de 1,3 milliard de dollars. Les deux revues doivent désormais être approuvées par le conseil d’administration du FMI, qui devrait intervenir prochainement.

« Les autorités et la mission se sont mis d’accord sur la poursuite de la consolidation budgétaire, fondée sur une meilleure mobilisation des revenus locaux, une meilleure gestion des finances publiques et une meilleure gouvernance », a détaillé de chef de la mission du FMI en Côte d’Ivoire, Olaf Unteroberdoerster.

L’augmentation des impôts dans le pays doit notamment permettre de réduire le déficit public « de 4 % à 3 % en 2024-2025, se rapprochant de la cible de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine). Les autres réformes structurelles doivent renforcer la gestion des finances publiques et la transparence fiscale, ainsi que l’amélioration du climat des affaires, pour développer une croissance plus inclusive conduite par le secteur privé » a-t-il ajouté.

Le programme de 1,3 milliard de dollars a été finalisé mi-février. Il entre dans le cadre du Fonds pour la résilience et la soutenabilité (RSF), qui permet au FMI d’accorder des prêts de plus longue durée assortis d’un remboursement différé, afin que les pays bénéficiaires puissent financer les investissements nécessaires pour s’adapter aux effets du réchauffement climatique et préparer leur transition.

La Côte d’Ivoire, qui affiche une croissance robuste depuis plus de dix ans (6,6 % sont projetés pour 2024, selon le site du FMI), est vue comme un des pays les plus dynamiques d’Afrique de l’Ouest. L’estimation de croissance actualisée devrait être connue à l’occasion de la publication de l’actualisation du rapport sur l’économie mondiale (WEO) de l’institution. Elle reste toutefois dépendante de l’aide extérieure, notamment du FMI.

La Côte d’Ivoire a lancé plusieurs programmes d’investissement, notamment dans le secteur-clé du cacao, afin de se doter d’une industrie de transformation. Le pays souhaite également améliorer sa production agricole pour augmenter ses exportations vers les marchés africains.

Avec AFP