Niger : La BCEAO va racheter 77 milliards FCFA de titres publics

0
199

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a annoncé son intention de racheter des titres publics du Niger pour un montant de 77 milliards FCFA. L’opération prévue pour ce 7 mai intervient dans un contexte où ce pays, après une période de sanctions récemment levées par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a effectué son retour sur le marché des titres publics le 26 avril 2024, en mobilisant 457 milliards FCFA répartis sur 3 instruments différents.

L’opération de rachat de la BCEAO cible spécifiquement les titres nigériens dont le temps restant avant échéance est compris entre 3 mois et 3 ans. Lors de sa dernière émission, le rendement moyen pondéré des bons à 364 jours s’élevait à 9,30%, tandis que celui des obligations à 3 ans atteignait 9,35%.

La décision de la BCEAO d’acheter des titres publics nigériens s’inscrit dans le cadre d’une approche régionale visant à soutenir les pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) dans leurs efforts de relance économique et de stabilisation financière.

Pour encourager les banques à participer sans crainte à l’opération de rachat en perspective, la banque centrale a précisé que celles-ci peuvent céder les titres nigériens sans nécessiter de réajustement à la baisse de leur valeur comptable, même si le prix de vente actuel (prix de marché) est inférieur à leur valeur comptable initiale.

Les observateurs estiment que ce rachat par la BCEAO devrait aider le Niger dans la gestion de sa dette publique en allégeant le fardeau des paiements d’intérêts et en refinançant les obligations arrivant à échéance, d’autant plus que le pays est en pleine restructuration de sa dette vis-à-vis des investisseurs régionaux. Une grande partie des 457 milliards FCFA mobilisés serait destinée à rembourser les arriérés accumulés depuis les sanctions.