Les premières obligations synthétiques du Benin lui rapportent 40,86 milliards de FCFA

0
213
La première émission d’obligations synthétiques du Benin, lui a permis de mobiliser 40,86 milliards de FCFA.sur les 55 milliards de FCFA sollicités par le pays. Soit un taux de souscription de 74%, selon les résultats de cette opération, publiés par l’Agence Umoa-Titres.

 

Ce niveau de souscription peut être perçu comme un début mitigé pour ce type de produits financiers  (obligations synthétiques). Ayant été présentés comme innovants et susceptibles d’apporter un nouveau tonus sur le marché des capitaux de l’UEMOA. Cependant certains détails autorisent à une appréciation plus positive selon l’Agence Ecofin.

Sur la tranche de cette émission constituée d’obligations du trésor avec une maturité d’un an, on relève que le taux moyen pondéré servi par les investisseurs, a été de 5,58%. C’est pratiquement un demi-point de pourcentage de moins que le taux servi pour les mêmes titres publics, émis par le Bénin en janvier, février, avril et mai 2017, et dont la moyenne était de 6,2%.

Par ailleurs, à 74% le taux de souscription est au-dessus d’une moyenne de 65%, obtenues sur la période allant de janvier à août 2017, par le même pays.

Les obligations synthétiques sont des produits financiers à travers lesquels, les gouvernements donnent la possibilité à divers investisseurs intéressés, de se positionner sur plusieurs maturités en une seule opération.

Pour rappel, la Cote d’Ivoire, a été la première à émettre des obligations synthétiques sur le marché financier de l’UEMOA. Une opération au terme de laquelle le taux des souscriptions avait été de 90,1%.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici