Madagascar-Inclusion financière en milieu rural : le mobile banking comme solution

0
681

Le faible accès  aux services financiers dans les zones reculées de l’île est un des facteurs de vulnérabilité dans ces zones. Avec le soutien de l’AFD, la CNFI a lancé officiellement hier le projet «Banque à distance» pour  promouvoir l’inclusion financière dans ces zones.

 
L’accès aux services financiers dans les zones reculées reste encore relativement faible. Les chiffres de la Coordination nationale pour l’inclusion financière (CNFI) montrent que seuls 41% de la population malgache âgée de 18 ans et plus ont accès aux services financiers, y compris les services financiers informels au niveau national. Par ailleurs, 46% de la population rurale n’ont accès à aucun service financier. 6% seulement de la population négocient avec les  banques et 12% négocient avec les  institutions de microfinance. D’après Tiana Ramparany, coordinateur national de la CNFI, «cette situation est l’un des facteurs de la vulnérabilité en milieu rural qui regroupe pourtant 76% de la population  malgache».
Pour accéder dans les zones reculées de l’île, la CNFI bénéficie du soutien de l’Agence française de développement (AFD) pour lancer le projet «Banque à distance» dans ces régions, cela à travers la promotion du mobile banking. Octroyé en 2012 et signé en 2014, ce projet de banque à distance a pour but de faciliter l’accès à des services financiers, notamment au profit des populations défavorisées et exclues du système financier traditionnel en zone rurale. Financé par l’AFD à hauteur de 2 millions d’euros, il se donne pour mission d’augmenter le taux de bancarisation en milieu rural et par conséquent contribue à l’inclusion financière à Madagascar. Le projet a été lancé officiellement hier lors d’un atelier organisé à Antaninarenina. Cette rencontre a également permis d’informer toutes les parties prenantes de l’ouverture d’un appel à projets.
 890 points de service recensés
Le projet a pour objectif d’augmenter la pénétration des services financiers offerts par les institutions de microfinance en zone rurale et de diminuer les coûts de transaction pour les clients de la microfinance en zone rurale grâce à la téléphonie mobile.
En effet, la promotion du mobile  banking s’avère l’une des solutions pour permettre l’accès au service financier dans les zones reculées de l’île actuellement. Une étude menée par l’AFD dans ce domaine montre que déjà en 2011, le mobile banking avait permis de toucher 700 000 Malgaches en moins de deux ans d’existence, soit autant que le nombre de clients actuels de la microfinance après vingt ans d’existence. Fin 2014, on compte 890 points de service et près de 1 300 000 clients pour un encours de crédit de 145 millions d’euros environ.
 
Source: Les nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici