Digitalisation du système bancaire : 2517 emplois supprimés en 2016 au Kenya

0
748
Credit photo: la tribune Afrique
Selon le rapport de supervision bancaire 2016, publié par la banque centrale du Kenya, 2517 personnes ont perdu leurs emplois sur la période, soit une baisse de 7% des effectifs. Les employés sont les principales victimes de la digitalisation entreprise dans le secteur bancaire au Kenya.

 
Les agents de bureau et les secrétaires paient le plus lourd tribut, avec près de 1988 postes  supprimés, soit 12,5%. L’option de la digitalisation pour les banques kenyanes répond au besoin de réduire les charges d’exploitation .Dans un contexte marqué par la limitation des taux sur les crédits accordés aux clients, la baisse des rendements sur les titres publics, et la concurrence forte des transactions financières via les opérateurs de téléphonie mobile.
 
Cependant le licenciement de cadres de banque a favorisé l’émergence d’un nouveau type d’emploi, celui des « agents de banque ». Des agents qui facilitent les opérations digitales, sans forcément être des employés à part entière de ces établissements financiers. Les opérations effectuées par ces agents de banque ont bondi de 66% atteignant 734,18 milliards de shillings (7 milliards $) à la fin 2016.
 
Autre conséquence de la digitalisation des services de banque au Kenya, on a constaté la baisse en 2016, du nombre de distributeurs automatiques. 67 au total ont été mis hors service.
Une petite surprise cependant, les agences bancaire ont augmenté et présentent une évolution nette de 18 structures.
 Avec l’agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici