Agro-industrie : La Société ivoirienne de coco râpé (SICOR) reprend des couleurs

0
910
La Société ivoirienne de coco rapé (Sicor) reprend bel et bien des couleurs. Après avoir décidé fin octobre 2016 de redémarrer sa production après 7 ans d’interruption, la société publie des résultats financiers encourageants.

 
Selon les résultats financiers publiés fin août 2017, sur l’exercice 2016, la Société ivoirienne de coco rapé (Sicor) annonce des investissements nets de l’ordre de  FCFA 134,18 millions (€ 204 000). En marge brute sur marchandises, les ventes ont généré FCFA 1,9 milliard (€ 2,9 millions) dont FCFA 757 millions à l’export.
Rappelons que deux conventions signées fin 2016 entre l’Etat, l’entreprise et les communautés villageoises avaient permis de mettre un terme à l’important différend foncier qui paralysait l’unique entreprise de transformation de noix de  coco en Afrique de l’ouest.
Son patron, Alain Kouadio, avait alors annoncé vouloir investir FCFA 6 milliards pour relancer plantations et usines à Jacqueville, siège social de l’entreprise, Grand-Lahou et Glik. Alain Kouadio est le vice-président du patronat ivoirien et fondateur du groupe immobilier Kaydan .
 
Avec Commodafrica
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici